Sherlock Holmes : Le Chien des Baskerville de Sir Arthur Conan Doyle

Deuxième participation au challenge, et cette fois-ci j’ai choisi un roman, et un des plus classiques !

Il contient des éléments intéressants, mais j’ai été un peu déçue au final. J’en attendais sans doute trop…Spoilers sur l’intrigue

Synopsis :

Sir Charles Baskerville meurt dans d’étranges circonstances : il aurait été victime d’une malédiction familiale (un chien qui tue les Baskerville sur la lande pour les punir des péchés d’un ancêtre). Son médecin de famille est si troublé qu’il va parler de l’affaire à Sherlock Holmes et au Docteur Watson. Cette histoire intrigue d’autant plus Holmes que l’héritier de Sir Charles est victime d’incidents à peine arrivé à Londres. Mais Holmes a une affaire pressante à Londres et envoie donc Watson pour accompagner l’héritier et lui rapporter ce qu’il se passe…


Il y a des idées originales dans le roman, principalement l’absence apparente de Holmes et l’aspect surnaturel. Mais leur exécution ne m’a pas emballée ! En effet, la dynamique Holmes/Watson fait une bonne partie du charme des romans de Conan Doyle, et on passe la moitié du roman sans qu’elle soit présente ! Et la révélation ne m’a pas particulièrement surprise : étant donné l’insistance suspecte de Holmes sur son absence nécessaire !

Et puis la célébrité du roman a joué en sa défaveur : je savais déjà qu’il n’y avait rien de surnaturel dans l’affaire « grâce » à toutes les allusions que j’avais lues !

D’ailleurs, Holmes est un peu l’ancêtre des Experts à relever les petits détails significatifs pour résoudre une enquête (empreintes, cigarettes…) ! Sauf qu’il fait nettement plus d’hypothèses étant donné les moyens techniques de l’époque !

L’enquête est bien ficelée, mais j’ai trouvé l’identité du meurtrier un peu prévisible ! On a un nombre réduit de suspects et le majordome est presque systématiquement une fausse piste ! Sans compter l’avertissement de Miss Stapleton qui aiguille logiquement les suspicions !

Et j’ai trouvé le Baron et le Docteur Watson franchement légers de laisser en liberté un tueur dangereux et qui pourrait recommencer ses crimes en Amérique (c’est la philosophie « qu’il aille se faire pendre ailleurs » littéralement) !

Malgré tout, l’histoire est assez rythmée et stressante, et la lande désolée contribue bien à son atmosphère. Et puis, si j’avais deviné le coupable, c’était quand même agréable d’avoir l’explication sur les petits détails qui servaient à son plan afin de tout comprendre ! C’est vrai qu’il s’agit d’un plan machiavélique !

Conclusion :

Une légère déception pour ce roman (mais c’est souvent le cas avec les classiques dont on parle sans cesse comme des chefs-d’œuvre absolus !). Ça reste cependant un bon roman policier, bien qu’un peu prévisible à mon goût (il y a un côté Columbo ici, Holmes connaît le coupable assez vite et cherche à l’arrêter à temps). A lire quand même à l’occasion !

Publicités

4 Réponses

  1. Bah écoute moi je l’ai lu, et alors que j’avais vu le film de la Hammer (bon ça faisait un bail mais quand même j’aurais du me souvenir de l’intrigue), et que j’étais en pleine lecture de l’intégrale de Sherlock Holmes, et bien je n’ai rien vu venir du tout xD.
    Ceci dit pour avoir lu tout SH, je trouve que c’est un meilleur de tout ce qu’a écrit A. Conan Doyle, au moins il ne s’égare pas trop dans des flash-back interminables comme dans d’autres romans où on a deux pages de Sherlock, 100 pages de la vie du suspect et 2 pages de Sherlock pour finir xD

    Je pense que le pb de SH, c’est qu’on a une idée très préconçu à cause des multiples adaptations et toutes les références qui existent, et on se rend compte que finalement c’est pas tout à fait ça dans les romans. C’est comme mon cousin qui m’a fait tout un pataquès sur Moriarty qui apparait dans 1,5 nouvelles xD

  2. j’ai beaucoup aimé ce roman, mais c’est vrai que tout le côté suspense et surnaturel était à l’eau puisque j’avais déjà vu plusieurs adaptations.

  3. Calenwen : oui, tu as raison, d’autant plus que j’ai en tête le dernier film ou l’adaptation de Moffat, donc je suis habitué à plus de rythme et de dialogues sarcastiques entre les deux protagonistes ! C’est la même chose pour Irene Adler qui prend souvent une importance démesurée…
    Quand au SH le mieux écrit, je te dirai ça quand j’aurai lu les autres romans !

    Eirian : oui, tout à fait, et un policier sans suspens ni surprise, et peu d’interactions entre Holmes et Watson, je trouve que ça perd quand même pas mal de son charme…

  4. je dois lire ce livre pour la rentree et c pour mardi et la jen suis que au 12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :