One of Our Thusdays is missing de Jasper Fforde

Dernier opus de la série et c’est toujours aussi génial ! Juste en ouvrant les livres à la première page et en voyant la carte de Fiction Island avec des tas de clins d’œil, j’ai su que j’allais encore une fois adorer ! Légers spoilers sur l’intrigue du tome 6 !

Synopsis :

La vie n’est pas rose tous les jours pour la Thusday écrite : sans arrêt comparée défavorablement à son double bien plus célèbre, avoir une série peu lue (il n’y a plus autant de sexe et de violence ! 😉 ),être amoureuse d’un homme tué pour donner à Thusday un passé dramatique alors qu’il existe dans le monde réel…

Et ça, c’était avant qu’on l’envoie enquêter sur un mystérieux accident : un livre a explosé en vol ! Et son double réel semble avoir disparu sans laisser de traces…


Au départ, j’ai été étonnée de ne pas suivre « notre Thusday », mais, passé l’effet de surprise, c’est une excellente idée ! Cette Thusday-là doit encore faire ses preuves, elle évolue beaucoup au cours de l’ouvrage ! Et vu qu’elle vit dans le Monde des Livres, on a l’occasion d’explorer des facettes qui nous étaient inconnues jusqu’à présent !

J’ai beaucoup aimé la nouvelle version du Monde des Livres (la Grande Bibliothèque reste quand même accessible en sauvegarde !), la façon de l’installer me fait dire que Fforde doit être un connaisseur de Linux ! Concrètement, on passe d’une Grande Bibliothèque superbe mais unique, où on devait obligatoirement pratiquer le « saute-livre » (un peu comme DOS et des lignes de codes) à une version « graphique » de la fiction avec tous les livres en « icônes » et une possiblité de passer d’un genre/ « dossier  » à un autre ! Et puis, rien que pour l’aspect des frontières mouvantes et la carte de « Fiction Island » remplie de clins d’oeil, c’était une excellente idée ! Ah, et on découvre enfin le genre de la série selon Fforde : on est dans la « fantasy spéculative », à la frontière avec la SF !

On y retrouve bien sûr de nombreux jeux de mots, un passage par la poésie, des critiques à Stubbs (un équivalent de Star Bucks avec les mêmes tarifs hors de prix !),

On explore d’ailleurs plusieurs genres (et Fforde continue de se moquer de la littérature « sérieuse » avec plusieurs piques sur le genre « Human Drama » !), tous avec leurs conventions, et on nous introduit toute une galerie de personnages hauts en couleurs ! J’ai beaucoup aimé Sprockett, robot (mais qui fonctionne avec une technologie steampunk !) classique mais attachant et les « Figments of imagination » !

L’auteur semble s’être opposé à la fanfiction par le passé (il y a quelques allusions dans First Among Sequels ), il a dû changer d’avis : Thusday visite l’île de la fanfiction et elle est présentée de manière positive, on se moque même des auteurs « coincés » à ce sujet ! J’ai adoré ce passage (d’autant plus que j’aime beaucoup les fanfics !) !

Et bien sûr, on a de la métafiction à tous les coins de rues (c’est peut-être le volume où il y en a le plus) : Landen qui parle de sa position vis-à-vis de la vraie Thursday comme s’il n’était qu’un personnage (c’est tout à fait vrai !), des interactions entre le « monde réel » et le Monde des Livres avec un placement produit lu par le lecteur, la série de Thusday qui se rapproche encore davantage de la vraie série…

Spoilers sur le dernier tiers du livre

D’ailleurs, on découvre le « vrai » nom de Jack Schitt qui n’était qu’un pseudonyme : ça et le fait que la série va se rapprocher des « vrais » évènements laisse clairement supposer que les 5 volumes précédents que l’on a lus sont la série révisée du Monde des Livres…

Tout le passage sur le fleuve Metaphor est hilarant, on respecte scrupuleusement les règles du genre aventure, et la connaissance de ces clichés sauvera la vie des personnages !

Et il y a la cerise sur le gâteau : le coupable se nomme « Red Herring » ! En français, « Fausse Piste » ! Dans les romans policiers, il y a toujours des « red herrings » (expression consacrée), des faux coupables !

Son propre nom est la fausse piste, vu qu’on ne le soupçonne pas, étant donné qu’il s’appelle « Fausse Piste » ! C’est génial ! Je me demande comment les traducteurs vont traduire un truc pareil !

Au niveau poupées russes et mises en abîme, personne ne battra Fforde !

Il y a aussi le moment où Bradshaw propose à Thursday de choisir (puis d’écrire !) sa fin : elle peut devenir/avoir été la « vraie » Thursday dissimulée tout au long du livre ! C’est de la fiction, la « réalité » est mouvante ! Tout le passage dans la section « Thriller psychologique » avec les coups de théâtre classiques est aussi savoureuse avec Thursday à qui on tente de faire croire que tout le roman n’était qu’un rêve alors qu’elle mourrait, que c’était la « vraie » Thursday depuis le début et que la Thursday écrite était celle qu’on avait cachée, que tout cela n’était qu’un rêve (avec une allusion à Bobby Ewing !)…

Conclusion :

Encore un roman génial, avec peut-être encore plus de métafiction, clins d’œil littéraires, jeux de mots, de l’humour anglais…sans oublier une histoire enlevée, avec une héroïne attachante et « humaine », une représentation du Monde des Livres fascinante…Un livre drôle et très prenant, et Fforde se paye même le luxe de glisser quelques réflexions très justes (mais sans jamais se prendre au sérieux) sur la littérature et la nature humaine ! Un livre à lire absolument (après avoir lu les 5 premiers, sinon vous ne comprendriez pas grand-chose !) et une série qui est vraiment entrée en haut de  mon panthéon littéraire personnel !

Publicités

3 Réponses

  1. Je suis en train de le lire et j’avoue que j’ai un peu plus de mal que toi à accrocher bizarrement. J’ai dû mal à me faire à cette nouvelle Thursday et j’avoue que j’adorais l’ancien monde. Enfin c’est toujours aussi drôle et je laisse le bénéfice du doute à l’intrigue un peu longue à partir, j’espère que la deuxième moitié va plus m’enthousiasmer.

  2. Re-commentaire pour la bonne cause: je suis accro à la seconde partie! Vraiment on sent que Jasper Fforde ne manque pas d’idées!

  3. Perséphone : oui, moi aussi j’ai été désarçonnée par le début avant de m’attacher à cette autre Thursday et de plonger avec délices dans les inombrabbles trouvailles littéraires de l’auteur ! 🙂
    Contente que ça t’ai plu au final !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :