BD steampunk : Hauteville House (T1 à3) de Duval et Gioux

Après avoir fait un tour très plaisant dans le ciel comme aéronaute et dans mon laboratoire sous-terrain comme savant fou (une expérience ratée !), je suis revenue à la catégorie « gentlemen » avec cette BD uchronique et steampunk ! Légers spoilers sur le tome 1 ! Cet article est réalisé dans le cadre du Défi Steampunk !

Synopsis :

A une date indéterminée, il y a eu ce qu’on appelle « Le Grand Chambardement », on a découvert de mystérieux restes technologiques qui ont permis au progrès de faire un bond en avant.

1864 : Napoléon III est au pouvoir et mène la vie dure aux résistants républicains. Ceux-ci sont dirigés par Victor Hugo depuis Guernesey. Son meilleur agent est Gavroche (officiellement mort en 1848). L’empereur semble avoir de bien sombres projets de conquêtes au Mexique et ses agents sont sur le point de trouver une arme mystérieuse qui était gardée par les Aztèques qui pourrait bien donner un avantage décisif à son propriétaire. Gavroche est envoyé pour empêcher qu’elle ne tombe aux mains des forces impériales…


Voici une BD très sympathique ! Le dessin est agréable et la technologie steampunk est riche : zeppelins, sous-marins, automates, scaphandres, tanks à vapeur…toute une panoplie qui a eu le temps de se développer depuis « Le Grand Chambardement » !

L’univers est intéressant : la période du règne de Napoléon III est décidément un classique du steampunk francophone, mais le fait d’avoir une technologie différente change la donne (on le voit aussi dans La Lune seule le sait de Johan Heliot) ! Et c’est toujours agréable de voir des versions alternatives d’Hugo ou de Gavroche !

C’est une BD avec beaucoup d’action, de retournement de situation, d’humour…même s’il y a aussi des tragédies et de l’émotion en toile de fond parfois !

On a bien sûr des conspirations et des trahisons une technologie d’origine mystérieuse (extraterrestre, arrivée du futur ?)

On y trouve aussi l’aspect « civilisation perdue » avec les « dieux » qui ont donné une arme aux Aztèques (Atlantes, aliens?) !

Une petite réserve : le héros est parfois trop james bondien à mon goût (c’est même clairement évoqué dans la BD par Gaspard !) ! Toujours flegmatique dans les dangers, croisant des femmes superbes aux desseins pas toujours clairs, prompts à la violence…On sous-entend qu’il a des blessures secrètes, mais j’espère qu’on se penchera plus sur son background dans les tomes suivants !

Églantine est plus intéressante par comparaison, on apprend rapidement un bout important de son passé et une possibilité de conflit à venir…


Conclusion :

Une série intéressante et pleine de rebondissements et d’action : on ne s’ennuie pas ! L’aspect steampunk est très présent et on a aussi des personnages historiques et de fiction qui sont présents ! L’univers s’enrichit au fur et à mesure des tomes. Seul « défaut » : il y a 7 tomes déjas parus ! Je recommande donc sans hésiter cette série BD aux amateurs du genre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :