Le tueur à la cravate de Marie-Aude Murail

J’ai fini ce roman jeunesse il y a 2 semaines, et comme (presque) toujours avec Marie-Aude Murail, j’ai beaucoup aimé ! Il s’agit d’un thriller qui met beaucoup en scène les nouvelles technologies : Facebook, copainsd’avant, blogs…

Grâce à quelques clics et une adresse mail bidon, Ruth Cassel a pu s’inscrire sur le site perdu-de-vue.com et y déposer une vieille photo de classe en noir et blanc trouvée dans les affaires de son père. La manip n’a qu’un seul but : l’aider à différencier les deux blondes aux yeux noisette sur la photo, Marie-Ève et Ève-Marie, respectivement la mère de Ruth et sa sœur jumelle, décédées à vingt ans d’intervalle. Très vite, comme s’ils avaient attendu ce signal, des anciens de la terminale S3 se manifestent. L’ex-beau gosse de la classe, une prof de philo à la retraite, une copine des jumelles et, en prime, un grand-père dont Ruth ne soupçonnait pas l’existence, s’empressent de répondre. Tout pourrait s’arrêter là… Mais la photo de classe a réveillé de terribles souvenirs. Les e-mails évoquent un meurtre commis l’année de la terminale, celui d’Ève-Marie.

Si le thriller est classique pour un lecteur adulte qui peut deviner le fin mot de l’histoire bien avant les protagonistes, les personnages sont bien campés et l’ambiance bien dérangeante ! De ce point de vue-là, il m’a un peu rappelé Sombres Citrouilles de Malika Ferdjoukh !

L’auteur a fait des recherches sur les nouvelles technologies et ça se sent : le vocabulaire, l’utilisation… tout cela est crédible !

Par ailleurs, Ruth est une héroïne attachante, qu’on peut facilement suivre dans son enquête et ses doutes ! Son père Martin est un personnage bien mystérieux, et la manière de décrire sa relation avec sa fille cadette Bethsabée m’a parfois fait penser a des tendances pédophiles !
Les personnages secondaires sont aussi intéressants, brossés à grands traits, mais la caricature est efficace pour poser un personnage rapidement !

Le roman a un bon rythme, on ne s’ennuie pas, même si j’ai vu venir le dénouement de loin !

Par contre, un petit bémol : après l’histoire, on a le droit à un journal d’écriture de l’auteur. C’est très intéressant, mais sa vision d’Internet et des blogs m’a agacée ! En effet, elle en a une vision très négative, elle trouve que les blogs sont presque tous nombrilistes et mettent en danger la profession d’écrivain ! J’ai trouvé cette vision caricaturale et faussée : s’il est vrai que les blogs d’ado ou leurs pages Facebook peuvent avoir ses tendances, il y a aussi un Internet beaucoup plus intéressant que ce qu’elle décrit (à commencer par les blogs littéraires qui font un bouche-à-oreille formidable pour les écrivains !), on peut aussi faire de très belles rencontres grâce à Internet… ! Et Il permet aussi aux gens de présenter des projets refusés par des éditeurs : on peut dénicher des perles sur le net (et si le buzz est assez important, la personne peut se faire publier ensuite !)

Donc j’espère vraiment que l’auteur aura poussé ses recherches plus loin que cette première approche imposée par le roman pour se rendre compte qu’Internet n’est qu’un média neutre et son intérêt dépend de ce que les gens en font !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :