Top 10 séries britanniques modernes

J’ai souvent parlé sur ce blog de mon amour pour les séries britanniques, mais jusqu’à présent, je m’étais surtout concentrée sur les period dramas et Doctor Who. Mais les Anglais sont aussi très doués pour faire des séries plus contemporaines, et j’ai donc décidé de faire un petit top 10 de mes séries préférées :

  1. Life on Mars/Ashes to Ashes : LoM est la première série découverte après Doctor Who, et c’est un petit chef-d’œuvre ! Son spin-off (série dérivée), Ashes to Ashes, met un peu de temps à démarrer, mais se montre excellent à partir de la fin de la saison 1 et offre une très belle fin à l’univers des deux séries ! Les 2 séries forment un genre hybride à elles toutes seules, mélange de policier et de fantastique avec parfois une touche conspirationniste. John Simm et Keeley Hawes sont excellents dans les rôles principaux, avec chacun leurs forces et leurs faiblesses qui humanisent leurs personnages. Mais le personnage-phare de ces deux séries est sans conteste Gene Hunt, joué par le génial Philip Glennister ! Flic cow-boy, il boit, jure, est violent, misogyne, homophobe mais attachant (et très charismatique !) malgré tout ! Le concept de départ : un policier de notre époque (Sam Tyler) se retrouve brutalement projeté en 1973. Choc des cultures, situations cocasses et clins d’œil historiques au rendez-vous, avec des interrogations sur comment il est arrivé là et la nature de cet endroit.   

  2. Sherlock : J’en ai déjà parlé ici , mais cette mini-série est vraiment géniale, elle modernise le mythe tout en lui rendant hommage, a des dialogues percutants, des acteurs excellents…. Les enquêtes sont très bien construites (surtout les épisodes 1 et 3) et Sherlock a un charisme tout particulier ! Encore une réussite de Steven Moffat (qui a déjà a son actif la saison 5 de DW, quelques-uns des meilleurs épisodes des 4 premières saisons et Jekyll). 

  3. The State within/Affaires d’état : un thriller conspirationniste complexe, très prenant et terrifiant de réalisme par son actualité. On parle ici de réaction à un acte terroriste type 11 Septembre, des réactions gouvernementales, de l’exploitation politique qui en est faite, de ces sociétés privées de mercenaires qui en profitent (type Blackwater)… Une série intelligente (il faut se concentrer pour tout suivre, surtout au début), où les pièces du puzzle s’emboîtent petit à petit. Les personnages ne sont absolument pas manichéens, l’intrigue est passionnante et les coups de théâtre vraiment surprenants abondent ! Les acteurs ne sont pas tous hyper connus, mais sont tous très bons dans leur rôle. Jason Isaac (Harry Potter, The West Wing) joue le rôle principal du diplomate britannique pris au cœur d’une crise qui le dépasse, Ben Daniels est son fidèle assistant et Sharon Gless (Burn Notice, Nip/Tuck, Queer as Folk) campe une ministre des affaires étrangères américaine forte !
  4. State of Play/Jeux de Pouvoirs : encore une série avec John Simm (c’est un de mes acteurs-fétiches, un maître ou plutôt LE Maître ! ;-) ) et David Morrissey (que j’apprécie beaucoup aussi). On parle ici des relations troubles entre pouvoir politique et économique, du rôle de la presse d’investigation (jusqu’où doit-elle aller pour publier la vérité ?)… La série forme un excellent thriller d’actualité avec un suspens omniprésent grâce à une ambiance conspirationniste bien plantée ! 

  5. Unforgiven : une très belle série sur la réinsertion des détenus, le regard des autres, la recherche absolue de la vengeance, les secrets lourds à porter… Le personnage principal est joué magistralement par Suranne Jones (qui joue aussi un des rôles principaux dans Single Father). Je ne vous en dis pas plus pour éviter de vous spoiler, ce serait dommage ! 

  6. Jekyll : une autre série de Moffat, et une autre modernisation d’un mythe ! On est tout de suite plongé dans le vif du sujet, Hyde est présent dès le début ! La recherche de Hyde n’est donc plus l’élément central (contrairement à l’original), on cherche à comprendre le phénomène, à lutter contre, à l’exploiter (oui, le personnage principal est pourchassé par une inquiétante corporation)… James Nesbitt (Midnight Man, bientôt The Hobbit) arrive à donner naissance à deux personnes très différentes grâce à son jeu exceptionnel ! Face à lui/eux, Gina Bellman (Leverage) s’affirme peu à peu dans un rôle étonnamment fort. Le rythme est bon, il y a des moments terrifiants, d’autres jouissifs et la série a une fin (si l’on excepte les 30 dernières secondes pour lancer une hypothétique saison 2) ! 

  7. Survivors : une série de SF très sympathique ! Il s’agit d’une série chorale qui se passe après l’éradication presque complète de l’humanité par un virus. La série possède plusieurs points communs avec Jeremiah, une autre série post-apocalyptique américaine, mais a aussi ses particularités. On s’interroge bien sûr sur la barbarie inhérente à l’Homme, la nécessité de la violence, la meilleure façon de reconstruire une civilisation… Et on va petit à petit en découvrir plus sur les origines du virus. Malheureusement, la série a été annulée sur un cliffhanger après la saison 2. Il est vrai que la série avait parfois des passages à vide, ou des intrigues un peu longues, mais les acteurs étaient charismatiques, les personnages attachants et le mystère central avait du potentiel ! Dommage que la série ait été annulée comme ça… 

  8. Takin’ over the asylum : un des premiers rôle de David Tennant (j’ai regardé la série pour lui au départ). La série est sombre : on parle de dépression, de folie…, la série se passant au sein d’une émission de radio hebdomadaire dans un asile ! Il y a cependant des moments complètement loufoques, d’autres touchants, de la solidarité inattendue… Une belle série sur un sujet difficile ! Et David Tennant est naturellement excellent dans un des deux rôles principaux (Campbell, assistant-DJ et jeune patient de l’asile) ! 

  9. Blackpool : encore une série avec des têtes connues : on y retrouve David Morrissey et David Tennant ! La série est un OVNI complet : c’est une comédie musicale (où on chante par dessus les chansons !) noire policière mâtinée de romance et d’étude psychologique ! Les moments musicaux sont grandioses et se glisseront très vite dans votre play-list, Morrissey campe un personnage fascinant et complexe, Tennant n’est pas non plus ce qu’il paraît
    être… Tout commence le lendemain de l’inauguration du casino de Ripley Holden (Morrissey), où l’on découvre un corps dans les locaux. Un inspecteur de police (Tennant) va être chargé de l’enquête et découvrir qu’Holden a de nombreuses zones d’ombre… 

     

  10. Single Father : et enfin, pour finir, une série très récente ! Au début, je n’ai regardé que parce que David Tennant jouait le rôle principal, mais la série est intéressante. Il y incarne Dave, un père veuf qui se débat avec de multiples soucis après la mort de sa femme et qui se découvre des sentiments pour quelqu’un inattendu. Par contre, attention, c’est un drama proche du mélodrame, Dave a presque toujours des problèmes qui lui tombent dessus, il y a peu de temps morts ! Suranne Jones est parfaite dans son rôle, et les enfants sont globalement attachants. En plus Daviiiiid a son accent écossais natal que je trouve franchement sexy !

Mais il y a d’autres séries sympas que je n’ai pas pu mettre dans ce top : Misfits (série de personnages avec des super pouvoirs pas du tout politiquement corrects !), Midnight Man (Thriller conspirationniste), Place of Execution (enquête policière glauque), Married.Single. Other (une bonne dramédie romantique), Burn Up (changement climatique et conspiration)… La Grande-Bretagne produit vraiment de nombreuses séries intéressantes dans des genres très différents !

Et vous connaissez-vous ces séries (Livia, j’imagine que tu les connais toutes, ou presque ?) ? Les avez-vous appréciées ? En connaissez-vous d’autres ?

Pour ma part, j’attends plus particulièrement une nouvelle série pour 2011 : Outcast, une série de SF sur les premiers colons d’une planète !

P.S. : je m’excuse pour l’absence de ligne blanche entre les numéros 3 et 4, mais WordPress semble avoir un bug à cet endroit-là !

6 Réponses

  1. Oh quel joli top ! C’est vrai qu’il ne faut pas réduire les fictions britanniques aux seuls period dramas ; je pense que cette impression que l’on a parfois s’explique par le fait que les anglais ont compris comment exploiter et mettre en valeur leur patrimoine littéraire, ce qui donne beaucoup d’adaptation débouchant sur des dramas en costumes !

    Sinon, mais euh… quelle réputation tu me fais ^^’ D’abord, je n’ai jamais vu Takin’ over the asylum, donc il y en a une dans ton top 10 que je ne connais que de nom :P
    Mais pour le reste, je suis d’accord avec tes choix sauf sur Survivors, où nous n’allons pas nous rejoindre. En dehors de son pilote qui est admirable dan le genre catastrophe, cette série n’est pas une bonne série à mes yeux. Pas assez ambitieuse alors qu’elle avait un concept post-apocalyptique intéressant, excessivement cliché, trop calibré/prévisible… Elle avait un potentiel, mais elle ne l’a jamais vraiment effleuré. Bref, je n’ai pas aimé. :-(
    Je n’aurais sans doute pas intégré Single Father dans le top 10, un peu surestimée je pense en raison de sa dimension émotionnelle et de son casting (il y a d’autres séries que j’aurais mis en priorité avant).

    Mais sinon, en effet, Life on Mars, quel bijou ! Cette franchise m’a absolument fasciné. Les mini-séries comme State of Play et The State Within m’ont également complètement captivé, les anglais ont une façon bien à eux de se glisser dans les coulisses du pouvoir. Blackpool, c’est assez délicieux dans son genre, vraiment fun. Jekyll, bah, c’est du grand Moffat avec un superbe casting.

    Parmi les séries non citées qui auraient figuré dans mon top 10 hypothétique (en même temps, je ne vois pas trop comment réduire à seulement 10 séries tous les bijoux de la télévision britannique, snif), il y a Spooks assurément qui reste pour moi la référence en matière d’espionnage (d’ailleurs The State Within reprend ses codes).
    Surtout, je mettrais au moins une (mini)série des quelques grands auteurs de la fiction britannique que je vénère : pour Kominsky, Warriors sans aucun doute qui est des plus bouleversantes fictions qu’il m’ait été de voir sur la guerre mais bien plus que cela (même si The Project m’avait beaucoup marqué aussi) ; pour Poliakoff, je citerais Perfect Strangers.
    Parmi les autres séries qui figurerait sans doute dans mon top10, il y a Shameless, de Paul Abott (le scénariste de State of Play), qui a renouvelé un genre à part, celui des séries sur ces milieux populaires défavorisés. Assez fascinant comme série !
    Sinon, pour poursuivre sur la lancée de la filmographie de John Simm, Sex Traffic mérite au moins une mention aussi. :)
    Dans les comédies, la meilleure actuelle à mes yeux, c’est The Thick of It. Je citerai quand même The Office, parce qu’elle a fait rentré la comédie dans l’ère moderne (et Ricky Gervais rocks). Mais si j’ai le droit de remonter un peu le temps et ne pas restée cantonnée juste aux années 2000 (je vais vous faire peur à faire de la spéléologie dans la télévision de nos voisins british), je voudrais mentionner Yes Minister, hilarante et fascinante, avec une liberté de ton grisante et elle date pourtant du début des années 80… D’aileurs de manière générale, l’approche du monde politique par les anglais dans leurs fictions et leur rapport au pouvoir sont vraiment prenants, sans concession ni tabou : c’est assez fascinant. J’ai été marqué par toutes ces fictions autour du Labour dans les années 2000 qui ont bien souligné cette tendance : The Project tellement chargé en désillusion, ou The Deal. Mais dans les années 90, qu’ils aient pu faire un truc aussi magistral que House of Cards (qui mérite aussi une mention), c’est juste bluffant. Enfin, ils font aussi du léger dans le genre, une série comme Party Animals est fun à suivre et à voir juste pour le casting (Matt Smith, Andrew Buchan… Je suis *défaillue* ^^’ )

    Ah… Mais il y en aurait tellement à au moins citer (Criminal Justice, The Fixer, House of Saddam), c’est sans fin cet exercice (bon, je m’arrête ici, je te rassure ^^’) ! Comme tu le dis, c’est une production extrêmement diversifiée dans les thèmes qu’elle aborde, et qui sait proposer des séries vraiment très abouties dans des genres très différents.

    Pour Outcasts, j’attends aussi avec impatience, mais je me méfie quand même un peu. Les quelques échos glanés notamment auprès des journalistes ayant vu le 1er épisode me laissent sur la réserve pour le moment !

  2. Réputation justifiée ma chère, au vu des nombreuses séries que tu cites et que je ne connais que de nom ou pas du tout ! :-)
    Je te conseille Takin’ over the Asylum, c’est vraiment une bonne série !
    J’avoue que pour Survivors, c’est surtout pour des raisons affectives que je l’apprécie : acteurs que j’aime beaucoup, personnages attachants, une des rares série de SF dans une période de vaches maigres et une des quelques séries que j’ai pu voir en bonne compagnie !

    Comme je te le disais, je n’ai pas vu la plupart des séries que tu cites dans la 2ème partie de ton post, j’en ai noté plusieurs à voir quand j’aurai un peu plus de temps pour me lancer dedans !

    J’hésite à me lancer dans Spooks ou dans The Thick of it : Spooks parce que j’aime suivre des personnages principaux récurrents avec lesquels je me sente un minimum d’affinités, or j’ai cru comprendre que le cast changeait très souvent. Quant à The Thick of It parce que j’ai souvent du mal avec les comédies. J’ai déjà vu The Office UK que j’ai eu du mal à finir tellement le ton était grinçant, je n’ai pas accroché à The IT Crowd, Gavin and Stacey n’était pas désagréable mais pas un coup de cœur non plus…

    Poliakoff me tentait déjà, étant donné ce que tu en disais, et je ne connaissais pas Kominsky, mais je vais me procurer Warriors ! Le cast de Party Animals m’attirait aussi ! ;-)
    Je ne peux qu’approuver sur le rapport des anglais à la politique : ils n’hésitent pas à commenter, provoquer, faire réfléchir…sur une actualité brûlante, tandis qu’en France, on en ai encore à se demander si ce n’est pas un peu tôt pour parler de la Guerre d’Algérie…Bref, les séries politiques avec conspirations et manipulations m’attirent, je vais m’y mettre dès que possible !

    C’est dommage si Outcasts n’est pas bon, on manque de bonne SF en ce moment (il n’y a que Fringe qui tire son épingle du jeu) ! :-(
    Dis-moi, ça ne pourrait être que mieux que V 2009 ou The Prisonner 2009, hein ?!?!

  3. Je comprends tes réticences pour Spooks, d’autant que la série a déjà 9 saisons. J’aurais tendance à dire que l’on peut s’attacher sans souci aux différents personnages successifs, que tous ne meurent pas (même si la série a un taux de mortalité très élevé ^^’)… Ce n’est pas une ambiance déshumanisée…
    Après, je ne sais pas dans quelle mesure ses premières saisons ont pu vieillir, et j’ai bien conscience que c’est plus difficile d’apprécier cela avec un regard rétrospectif. Perso, Spooks, c’est la 1ère série britannique dont j’ai suivi la diffusion (elle est considérée comme marquant le renouvellement de la fiction british, via Kudos), donc je ne sais pas trop comment elle s’apprécie avec le recul. Et puis j’ai tellement d’affinités avec les acteurs que j’y ai découvert : à l’origine, j’y suis venue suite à mon visionnage de Warriors, pour Matthew Macfadyen, mais j’y ai trouvé aussi Keeley Hawes par ex. Rupert Penry-Jones ensuite, etc… C’est mon introduction aussi dans le petit écran britannique, donc il y a une énorme part d’affectif;
    J’aurais quand même tendance à penser que ce serait dommage de passer à côté, surtout si tu apprécies des séries comme the State Within, et tout ce qui est séries politiques, avec conspirations et manipulations, parce que c’est totalement dans ce créneau.

    Sinon, The IT Crowd ou Gavin & Stacey, je ne les mettrais pas non plus dans les coups de coeur. A la limite, je citerai peut-être plutôt Black Books avant elles.
    Pour The Thick of It, je te conseille de tester le film In the Loop avant. C’est une forme de dérivé de la série, reprenant le même personnage principal, et déclinant le concept avec un enjeu un peu plus exceptionnel. C’est le même humour corrosif et le même style de dialogues ; si tu accroches au film, tu devrais accrocher à la série.

    Pour Warriors, ce fut ma 1ère entrée dans la télévision british, lors de sa diffusion originale sur Arte, mais c’est vraiment une expérience bouleversante. Elle date de 1999, et évoque le cas des casques bleus en Yougoslavie. Et puis, on y croise toute une génération de jeunes acteurs anglais qui n’avaient pas encore percé mais qui ne te seront assurément pas étrangers : Matthew Macfadyen, Damian Lewis, Ioan Gruffudd, Darren Morfitt…

    Pour Outcasts, pour le moment, c’est pas vraiment une question de qualité, les quelques tweet que j’ai vu passer étaient plutôt cryptiques (une journaliste qui twitte que ceux qui attendent de la vraie sci-fi de la part de la beeb risquent d’être déçus, etc..), mais je ne sais pas trop… Après, je ne sais pas si ça peut être pire que V, mais BBC1 est aussi la chaîne qui a "commis" Paradox, Bonekickers… ne pas l’oublier non plus… ^^’
    Enfin, on verra bien ça en février, inutile de s’inquiéter avant d’avoir pu juger :) Et puis on est en période de vache maigre et le casting est sympathique, c’est déjà ça !

  4. Je note tes recommandations, je tenterai Sppoks et Warriors, c’est sûr ! On verra pour The Thick of It !

    Alors Outcasts serait encore une de ces séries qui n’assument pas pleinement leurs genres ? J’espère que c’est une fausse impression ! :-(
    Oui, les acteurs ont l’air bien, c’est déjà ça, j’espère que ça empêchera la série de sombrer au niveau de Paradox (que j’avais effacé de ma mémoire tellement elle était sans intérêt !) !

  5. Ah, il y a du bon, là-dedans! Et j’ai plusieurs autres choses dans ma pile. bizarrement, ce sont celles avec David Tennant. Je ne sais pas si quelqu’un sera surpris…

  6. Pas vraiment; non ! ;-)
    Mais bon, en même temps il choisit généralement bien ses projets et joue donc dans de bonnes ou très bonnes séries !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 30 followers

%d bloggers like this: