Critique série : Upstairs, Downstairs

Le week-end dernier, j’ai finalement fini la série ! Je l’attendais avec anxiété : j’avais tellement aimé Downton Abbey que j’avais peur que la série de la BBC n’en soit qu’un pâle copie !

Mais non, la série a quand même des différences, dues principalement aux époques différentes des séries et à certains personnages.

La série s’intéresse aux Holland qui viennent d’emménager dans l’ancienne maison des Bellamy au 165 Eaton Place dans le quartier huppé de Belgravia. En effet, la série de 2010 est l’héritière d’un célèbre série des années 70 mettant en scène la famille Bellamy et leurs domestiques. Le premier épisode fait d’ailleurs de nombreuses allusions à l’ancienne série par l’intermédiaire de Rose Buck qui était bonne dans l’ancienne série et se retrouve intendante dans la nouvelle. La série s’intéresse donc à la fois à la vie des maîtres (le mari est diplomate et la belle-mère a été femme de diplomate) et à la vie des domestiques.

On retrouve ici des acteurs connus : Ed Stoppard  (Lord Holland)a joué dans Brideshead Revisited, Keeley Hawes (Lady Holland) est bien sûr très connue pour Ashes to Ashes mais a aussi joué dans d’autres period dramas (Under the Greenwood Tree, Our mutal Friend), Dame Eileen Atkins(Lady Maud Holland) est une icône du genre et Claire Foy (Lady Persie) a joué dans Little Dorrit ou Terry Pratchett’s Going Postal. Il y a aussi des acteurs habitués du genre chez les domestiques.

Le premier épisode est un peu lent à mon goût, tous les personnages s’installent et les hommages à l’ancienne série sont un peu trop omniprésents. On découvre cependant le personnage de la belle-mère, mélange de conservatisme (assez proche de celui de Lady Violet dans Dowton Abbey) et de décalage culturel (elle a passé sa vie à l’étranger), et sa relation difficile avec sa belle-fille. On entraperçoit l’aspect diplomatique avec le scandale de Mrs Simpson et son invité (mais cet aspect politique sera davantage développé dans les épisodes suivants) et le caractère immature de Lady Persie.. Au niveau des domestiques, on nous présente surtout Rose et la cuisinière, les autres domestiques intervenant assez tard dans l’épisode. On a quand même un premier drame chez eux avec Johnny et son problème de boisson.

L’épisode suivant est nettement plus riche en rebondissements : on y voit Lady Persie se faire séduire par le chauffeur de la maisonnée et par le parti fasciste que ce dernier côtoie, LadyHolland tombe enceinte après que le couple ait perdu espoir, une nouvelle servante juive arrive avec son propre secret… L’épisode est nettement plus rythmé, presque trop à mon goût ! Les intrigues sont développées très vite, on n’a pas le temps de bien les apprécier. Pour cette raison, je pense qu’une saison 1 de 5 ou 6 épisodes aurait été plus adaptée ! Un personnage arrive en début d’épisode, révèle un secret et meurt à la fin de l’épisode, c’est un peu dommage de ne pas pouvoir s’y attacher davantage !

Le troisième épisode est dans la plus parfaite continuité avec Lady Persie qui continue à s’enfoncer en eaux troubles pour le plaisir de jouer la fausse rebelle, Lady Holland qui se montre centrée exclusivement sur sa grossesse au détriment de tout ce qui l’entoure, Lord Holland qui se révèle généreux, moderne et attachant du point de vue politique comme du point de vue personnel et sa mère qui révèle une autre facette de sa personnalité…On parle aussi de l’abdication du roi pour des raisons amoureuses, mais aussi pour ces sympathies nazies !

Bilan :

Une série intéressante avec de bons, voire très bons acteurs (normal, me direz-vous, on est dans une série britannique !), quelques personnages attachants et intéressants (la belle-mère, Lord Holland, le majordome Pritchard …), d’autres qui m’ont déçu (Lady Holland et sa renonciation à lutter contre la prise de pouvoir de sa belle-mère, Lady Persie dont le développement est un peu trop rapide à mon goût) et un contexte politique qui colore particulièrement la série. La fin de l’épisode 3 est d’ailleurs un peu l’antithèse de celle du dernier épisode de Dowton Abbey : une fin optimiste et personnelle, là ou Dowton Abbey finissait par la déclaration de la Première Guerre Mondiale ! La série a donc réussi à trouver sa propre voix, mais ce n’est pas un aussi gros coup de coeur pour moi que Dowton Abbey et ce pour deux raisons principales :

  • le rythme, trop lent dans le premier épisode et trop rapide dans les deux suivants (surtout le 2ème) alors que Dowton Abbey avait plus de temps pour développer ses intrigues avec ses 8 épisodes (même s’il y a eu une ellipse qui m’a semblé rapide dans dernier épisode)
  • le manque de romance et de couples à shipper ! DA nous proposait Bates et Anna pour les domestiques (avec Thomas et Daisy en couple béta pour la S2), ainsi que Mary et Matthew aux rapports tumultueux, Sibylle et son chauffeur…Des couples attachants et sympathiques ! Ici nous avons un couple déjà formé avec la femme qui se montre très égoïste pendant une bonne partie de la série, un couple détestable avec Lady Persie et Spargo (le chauffeur, qui se rachète plus tard à mes yeux en tant que personnage, contrairement à Lady Persie !) et un début d’amour impossible entre Rachel et Amanjit qui meurt dans l’œuf étant donné la mort de Rachel ! Je suis shipper dans l’âme et j’ai donc été frustré !

Bref, une série sympa et avec du potentiel, j’espère que la saison 2 sera plus longue et corrigera les défauts mentionnés ! Je mettrai un 7/10 à la saison 1 de la série, comparé avec un 9,5/10 à Downton Abbey. Mais les deux séries ont leurs atouts bien à elles et méritent qu’on les voit !

Pour un autre avis et présentation très complète, rendez-vous ici !

Publicités

2 Réponses

  1. Tout d’abord, bienvenue dans tes nouveaux quartiers, décidément très classe ! (J’aime beaucoup les blogs sous wordpress – mais j’avoue ne pas avoir le courage de faire le processus de transfert manuel à partir de h&f) 🙂

    Pour ce qui est de Upstairs Downstairs, je te rejoins sur de nombreux points. Outre le premier épisode trop « hommage » à la série passée, le deuxième par ex. avec le temps de passer par toutes les étapes pour un personnage auquel on s’attache pour mieux le voir disparaître en un seul épisode, ça donne un peu le vertige au plan émotionnel ! (on passe de « tiens une nouvelle », « oh, un secret pas inintéressant », « aaah, snif, mais pourquoi? » en une petite heure, c’est un peu too much). Mais il y a pas mal d’ingrédients narratifs qui sont esquissés sans être vraiment exploités (le passage sur la soeur par ex. – d’ailleurs maintenant que j’y repense, The Lost Prince fait vraiment de plus en plus prequel au vu des thématiques abordées ^^’ – il faut que je change de période télévisée très bientôt moi, je crois ^^’).

    Il manque un certain relief aux personnages ; le piquant d’un ship entre Mary ou Matthew, ou la dynamique plus comique entre la mère du Lord et celle de Matthew… Ce qui pimentait les relations dans DA en fait !

    Mais dans l’ensemble, même si c’est de niveau moindre, je crois aussi que UD mérite malgré tout d’être vue. Ces 3 épisodes c’est un peu une longue introduction d’ajustement, j’espère que les scénaristes auront appris de leurs erreurs !

  2. Contente que tu aimes mon nouveau chez-moi, d’autant plus que c’est toujours un plaisir de lire tes commentaires intéressants ! J’ai hésité à déménager, h&f ne permettant pas d’exporter automatiquement son blog ailleurs, mais je me suis dis que c’était le moment, tant que le blog était encore jeune ! Je l’ai surtout fait pour le format « note longue » gratuit, j’ai tendance à m’étaler et ça m’évite d’effrayer les lecteurs tout de suite ! 😉

    On est d’accord sur tout ou presque sur UD, j’ai même hésité à écrire mon article, j’avais peur de faire uniquement de la redite de ton post très complet ! Le dernier épisode était prometteur pour la suite, on verra dans la S2 si la série répondra à nos espoirs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :