Cyrano de Bergerac : C’est un cap (de franchi) !

Il y a quelques jours, je ne sais plus trop où, j’ai vu une référence à Cyrano de Bergerac qui m’a donné envie de lire enfin ce grand classique (jusqu’ici, tout ce que j’en connaissais, c’était les bases de l’histoire, la célèbre tirade et les références dans Astérix et De Cape et de Croc). Je l’ai donc emprunté à la bibli et l’ai lu tranquillement pour mieux profiter des alexandrins.
Je n’avais plus lu de théâtre depuis ma première où j’ai dû ingurgiter des bouts de tragédies de Racine, qui ont failli me dégoûter à vie de lire des pièces de théâtre (alors que j’avais bien aimé lire les pièces de Molière au collège) !

Mais le genre « de cape et d’épée » de la pièce et l’aspect héroïque et plein de panache de Cyrano me tentaient bien.

Un petit rappel de l’intrigue pour ceux qui l’auraient oubliée : Cyrano est un escrimeur de talent, un poète et un homme de lettres qui refuse tous compromis et n’hésite pas à se faire des ennemis puissants. Il est particulièrement sensible au sujet de son énorme nez. Il est amoureux de sa cousine Roxane, mais n’ose pas se déclarer à cause de ce nez. Cette dernière est attirée par le beau baron Christian. Christian ne sait pas bien manier les mots, et Cyrano décide de lui prêter les siens pour plaire indirectement à l’objet de sa flamme.

J’ai beaucoup aimé la pièce, son aspect tout à la fois épique, comique et tragique, ses jeux de mots et ses vers, son langage fleuri, le personnage principal… Ça m’a donné envie de lire d’autres pièces de théâtre, voire de la poésie (un autre dommage collatéral de l’enseignement du Français au lycée : on étudiait les poésies sous un aspect quasiment exclusivement technique !) ! L’écriture est vraiment belle, je me suis surprise à avoir des envie de déclamer certaines répliques !

Spoilers sur la fin de la pièce

Bref, ça aurait été une complète réussite, si ce n’était la fin, qui m’a déçue et frustrée ! Je savais que ça finissait mal, que Cyrano mourait dans les bras de Roxane. J’y étais préparée, je savais que c’était une fin tragique.

Mais je m’attendais à une fin héroïque et épique ! Je pensais que le héros mourait après un duel contre un prétendant de Roxane, ou après une grande bataille et qu’il lui avouait toute la vérité sur la substitution et sur son amour juste avant de périr. C’eut été une belle fin, même pour moi qui aime rarement les œuvres qui finissent mal !

Je ne sais pas pourquoi Rostand a choisi la fin de la pièce, peut-être pour respecter la vérité historique de la mort du vrai Cyrano, mais je trouve qu’il a eu tort. Au lieu de mourir à la guerre, Cyrano survit tandis que Christian meurt. Cyrano lui affirme qu’il a dit la vérité à Roxane, et qu’elle choisissait toujours Christian (il avait des doutes, après que Roxane lui ait dit être tombée follement amoureuse de « ses » lettres et voulait que la vérité éclate, quitte à ce que Roxane lui préfère Cyrano). C’est faux, naturellement, il n’a pas eu le temps de révéler la vérité à Roxane avant l’annonce de la mort de Christian, mais il décide de lui dire cela pour que ce dernier meure heureux. Bon, très bien, je comprends parfaitement la logique.

Cyrano survit miraculeusement à la guerre, et que décide-t-il de faire ? Rien. Il ne dit rien à Roxane, qui pleure la mort de Christian et de « ses » mots pendant quinze ans et décide de se faire religieuse ! Cyrano lui rend visite toutes les semaines pendant ces années pour lui changer les idées, en tant que simple ami. Il continue à se faire des ennemis et se fait très gravement blesser lors d’une embuscade. Envoie-t-il un mot à Roxane pour lui dire ce qui s’est passé et expliquer qu’il ne pourra pas être là, tout en se faisant soigner ? Bien sûr que non, c’est trop logique ! Il préfère aller à son rendez-vous quitte à en mourir, tout en dissimulant sa blessure ! Il lui relit la lettre qu’il avait écrite au cas où il mourrait à la guerre et que Roxane croit être celle de Christian. C’est là, et seulement là, que son ton et sa passion vont finalement le trahir et que Roxane comprend la vérité ! Il meurt dans ses bras, heureux de mourir « avec panache » après avoir combattu des ennemis imaginaires, des concepts.

What the F***/ Hell ?!?! Ce n’est plus tragique, c’est pathétique !

Il avait toutes les chances d’être heureux avec Roxane s’il lui révélait la vérité juste après la bataille ! Christian était mort, et de toutes façons, il était près à donner sa bénédiction à Cyrano juste avant de mourir ! En se taisant, il a condamné Roxane au couvent et lui à une vie malheureuse et miséreuse ! Il continue à se torturer en allant la voir en tant qu’ami ! Et il ne laisse aucun choix à Roxane en la matière, étant donné qu’elle ne connait pas la vérité (déjà que la tromper sur la véritable nature de Christian me semblait peu honorable avant la mort de ce dernier, là c’est le bouquet !) !

S’il lui avait tout dit, la fin aurait pu être heureuse pour tous les deux, et il aurait pu vivre correctement sans se compromettre (Roxane semble assez riche). Sa manière d’agir est non seulement stupide, elle est égoïste vis-à-vis de celle qu’il aime !

Si Rostand a voulu respecter la biographie du vrai Cyrano, il aurait mieux fait de « violer l ‘Histoire » pour lui faire de plus beaux « enfants» ! J’aurais souhaité soit une fin épique et tragique telle que je l’ai décrite, soit une fin comédie, heureuse. Là, Cyrano est vraiment un  martyr sans raison !

Ça m’a rappelé ces tragédies de Racine où les personnages principaux pouvaient s’en sortir pour vivre heureux, ou alors s’enfuir pour mieux se venger plus tard, mais ils préfèrent mourir « noblement »… »soupir accablé.

Je crois que j’aurai toujours du mal avec cette sorte de fin, où le héros meurt à cause de son obstination/sa stupidité/son manque d’imagination ! Je n’ai rien contre les fins tristes de temps en temps, mais il faut que le personnage lutte de toutes ses forces, qu’il y ait un minimum de suspens (Zola, I’m looking at you), sinon, où est l’intérêt ? C’est sans doute parce que je m’identifie souvent avec un ou plusieurs des personnages (et que je suis rôliste) que j’ai du mal à accepter de les voir agir d’une manière que je ne comprends pas/n’approuve pas. Je suis du genre à parler devant mes séries (ou mes livres si je suis chez moi !) pour admonester les personnages si je n’aime pas ce qu’ils font !

Cette attitude faisait le désespoir de mes profs de français au lycée : la plupart des classiques finissent mal à cause de la manière d’agir des personnages…

Conclusion :

une excellente pièce, mais à la fin très décevante à mes yeux. J’aurai voulu que Cyrano s’en aille « Out with a bang »,de manière héroïque et non « with a whimper », de manière pathétique (et inutile) ! Mis à part cette fin, j’ai vraiment adoré !

Publicités

6 Réponses

  1. Ah, je la trouve juste parfaite, cette fin, quant à moi. Bien entendu, c’est tragique et Cyrano est obstiné mais c’est dans lui. Et teeeellement triste. En fait, je vois tout à fait ce que tu veux dire mais je connais tellement cette histoire que je ne le verrais pas finir autrement.

  2. Je sais bien que c’est dans le caractère du personnage, mais bon, au final, à cause de lui, Roxane souffre 15 ans pour une fausse raison ! Je comprends qu’on puisse aimer cette fin pleine d’ironie dramatique, mais je crois que mes goûts littéraires ne changeront pas là-dessus : je n’aime pas les histoires qui finissent mal uniquement à cause du comportement de leur personnage
    principal ! Mais la pièce reste très belle, hein, c’est juste moi qui ai un gros problème avec cette fin !

  3. toi aussi tu parles aux personnages de roman..; décidément… je crois que la fin est conforme à un époque, un point de vue qui veut que s’ils vivaient heureux, et avaient beaucoup d’enfant ce ne seraient pas des héros tragiques … BAhhhh remarque il y a tellement de gens qui agissent bêtement (enfin à mon avis)

  4. Ah, mais je suis bien d’accord, mais j’ai du mal avec ses valeurs, je dois être trop moderne ! 😉
    Et c’est vrai que beaucoup de gens agissent stupidement, mais vu que je lis de la littérature pour me changer les idées, j’ai une tolérance moins grande pour la stupidité à répétition pour les personnages principaux !

  5. […] la fin tragique pour le héros est bien amenée cette fois (n’est-ce pas Cyrano ?) ! En effet, même s’il est dangereux voire stupide d’aller voir son fils, on peut […]

  6. […] aux miens : il adore les classiques français (notamment les tragédies) tandis que je trouve la fin de Cyrano stupide , et de son côté, il a trouvé De cape et de croc « lourdingue » ! Cette […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :