Top 10 period dramas

pap1b.jpgjaneeyre2.jpg

J’ai découvert les period dramas en 2004 avec la mini-série Pride and Prejudice (j’ai lu le roman quasiment en même temps).
Les period dramas sont ces films, séries ou mini-séries qui se passent souvent entre le XVIIème siècle et la Seconde Guerre Mondiale, avec de beaux costumes et en Grande Bretagne. La différence avec le genre historique : on s’intéresse plus aux drames familiaux, aux secrets de famille, aux différences sociales et aux intrigues amoureuse qu’à l’Histoire avec un grand H.

J’adore ce genre, qui adapte très souvent des romans anglais classiques (Dickens, Austen, les sœurs Brontë…) avec souvent un casting de rêve ! Il y a souvent aussi des dialogues ciselés, des dilemmes cornéliens, de l’émotion… Je trouve ce genre souvent assez réconfortant, avec des codes familiers et une fin généralement heureuse. A déguster avec un bon thé, of course !
Bref, un genre à découvrir !

Voici donc ceux que j’estime vraiment indispensables !

  1. Pride and Prejudice 95 (BBC) : La première mini-série que j’ai découvert et un Colin Firth absolument parfait en Mr Darcy ! Ce rôle est d’ailleurs resté mythique aux yeux de nombreuses Anglaises … C’est une adaptation d’Andrew Davies, l’un des meilleurs scnéaristes du genre, et ça se sent.
    L’adaptation respecte le roman, tout en adaptant ce qui ne passe pas bien à l’écran (les nombreuses lettres vers la fin du roman par exemple). Jennifer Ehle campe une Elizaberth Bennet vive, avec beaucoup d’esprit et de répartie face à un Darcy fier et intelligent, aimant la confrontation. Les 6 épisodes de 50 minutes permettent de développer pleinement l’intrigue. Je préfère largement cette mini-série au film de 2005 : je l’ai détesté car les réalisateurs ont voulu en faire une comédie romantique hollywoodienne de 2h avec des acteurs choisies pour attirer les foules et pas parce qu’ils correspondaient bien à leur rôle ! Il y a beaucoup d’humour et d’ironie, Colin Firth sait faire passer ses sentiments par ses yeux et ses expressions… Cette série est parfaite à mes yeux !
  2. Downton Abbey (ITV) : Je l’ai découverte cette année, mais elle est tout de suite rentrée dans mon panthéon personnel (comme pour beaucoup d’autres internautes) ! Je vais d’ailleurs voir les autres travaux de Julian Fellow, le scénariste. Elle a un casting parfait, une époque assez originale, des points de vue sociaux variés … Il y a des dialogues très drôles, en particulier pour le personnage de la Comtesse douairière (joué par Maggie Smith) et la mère de Matthew ! Par contre, il n’y a que peu d’intrigues résolues en fin de saisons 1 (c’est une vraie série, sans nombre pré-définis d’épisodes), il faudra attendre la saison 2 ! On y voit aussi les évolutions sociales qui pointent (droit des femmes, volonté de s’élever dans la société…)
  3. Jane Eyre 2006 (BBC) : Encore une fois 2 acteurs principaux excellents et l’histoire est superbe bien sûr ! Sandi Welch est aussi excellente dans ce genre d’adaptation ! La relation Jane/Rochester (et son évolution) est très bien retranscrite, la personnalité complexe de Rochester également … C’est une magnifique romance contrariée ! Bon, je ne suis pas fan du portrait de Saint-John, mais ce n’est pas facile de retranscrire à l’écran le fanatisme effrayant du personnage …
  4. North and South 2004 (BBC) : Une autre adaptation de Sandi Welch (d’un roman d’Elizabeth Gaskell). On change de registre ici avec une histoire qui se passe lors de la révolution industrielle. Il y a bien de la romance, mais le conflit social entre patrons et ouvriers tient une place très importante dans l’intrigue (avec un très bon Higgins qu’on retrouve dans Downton Abbey)… Richard Armitage signe là son meilleur rôle à mes yeux, et certainement son rôle le plus sexy ! 😉
  5. Bleak House (BBC) : Andrew Davies adapte Dickens cette fois. C’est une fresque foisonnante avec des personnages principaux et secondaires nombreux et marquants (Esther, Eda,le juge, Jo …) et des intrigues qui s’entremêlent. Il y a naturellement des secrets de famille et des romances ! L’intrigue tient en haleine jusqu’au dernier épisode et on retrouve une Gillian Anderson absolument magnifique dans son rôle de Lady Dedlock ! Il y a aussi beaucoup de caricatures, une dénonciations des absurdités et de la lenteur de la justice de cette époque; c’est un des points forts de Dickens (mais il sait dénoncer avec humour et sans sombrer dans le misérabilisme, contrairement à Zola, par exemple) !
  6. Wives and Daughters (BBC) : Revoilà Davies, quelle surprise ! On a ici une histoire assez domestique (même s’il y a quelques secrets et scandales) et une relation père/fille très touchante, ainsi que des relations avec la belle-mère et la belle-fille assez… compliquées !Il y a aussi naturellement de la romance ! Le roman n’a pas de fin (l’auteure est morte sans avoir pu l’écrire) et l’adaptation choisit d’en faire une que je trouve bien amenée et logique.
  7. Little Dorrit (BBC): Encore un script d’Adrew Davies ! De nouveau une adaptation de Dickens, on y retrouve donc secrets de familles, caricatures et dénonciations toujours très actuelles (effet de la prison, nouveaux riches, bourse, bureaucratie …).
  8. Northanger Abbey 2007 (ITV) : Une adaptation de Jane Austen, toujours par Davies. Une adaptation légère, drôle, qui respecte l’esprit du roman malgré quelques coupes dû à la courte durée du téléfilm (2h). Les acteurs sont très bien (on y retrouve Felicity Jones, Carey Mulligan …).
    L’intrigue tourne autour d’une romance et des mauvaises interprétations des faits par l’héroïne naïve et bercée de romans gothiques.
  9. Cranford (BBC) : Une adaptation de plusieurs nouvelles de Gaskell par Heidi Thomas (qui fait a fait d’autres adaptation intéressantes aussi). L’adaptation transcende le matériel d’origine en développant certains personnages et en créant des intrigues qui courent sur toute la mini-série. Le cadre est très rural (mais la révolution industrielle pointe le bout de son nez), avec des anecdotes très cocasses (le chat, la vache en pyjama …) et des personnages complexes (Lady Ludlow ou Deborah Jenkins attachées aux vieilles valeurs et traditions mais avec un bon fond, Captain Brown qui fait un travail controversé …). Les acteurs sont parfaits. : Eileen Atkins, Judi Dench, Philip Glenister … La série mélange la tragédie et la comédie, le quotidien et l’exceptionnel avec de beaux résultats !
  10. David Copperfield (Hallmark) : Téléfilm en 2 partie écrit par John Goldsmith (adapté de Dickens, bien sûr). J’adore Hugh Dancy dans le rôle principal (en plus il est franchement mignon, ce qui ne gâche rien !) ! Sally Field réussit bien la fantasque tante Betsy également. L’histoire est un peu raccourcie et simplifiée (normale vu que la longueur du roman), l’histoire principale est globalement respectée, à une exception près, mais que j’ai bien aimé (la dernière entrevue avec les Murdstone, j’ai aimé les voir vaincus véritablement !). L’adaptation n’est pas parfaite, mais c’est une belle illustration du roman et l’émotion est là ! On voit la misère sociale de Londres, on frémit face aux manigances d’Uriah …

En bonus : Casanova, Our Mutual Friend, Emma 2009, Oliver Twist 2007 … Je vous ai dit que j’étais fan des period dramas ? 😉

Publicités

2 Réponses

  1. Tout à fait d’accord pour ceux que j’ai vus, en tout cas! ;)) Et ça donne une envie folle de découvrir Downtown abbey!

  2. Lance-toi, tu ne le regretteras pas ! Tu as vu
    lesquels ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :