Timothée de Fombelle : Tobie Lolness et Vango

http://fr.wikipedia.org/wiki/Timoth%C3%A9e_de_fombelle

Chose promise, chose due : on parle littérature aujourd’hui ! J’ai découvert cet auteur au dernier salon du livre, et c’est pour moi un des meilleurs écrivains jeunesse francophone !

J’ai lu ses deux grands romans parus : Tobie Lolness et Vango.

tobie_lolness.jpg

Tobie fait partie d’un peuple qui ne mesure que quelques millimètres et vit dans un grand arbre. Dès le début, le jeune garçon de 11 ans est pourchassé par les siens sans que l’on sache pourquoi. On va découvrir les raisons de cette traque au fur et à mesure, ainsi que le secret de Tobie qui pourrait bien bouleverser toute la vie de son peuple …

Tobie Lolness est un très beau roman jeunesse, accessible dès 10/11 ans, qui parle d’écologie, de la recherche du profit de certains … avec des métaphores très poétiques. Ce roman a des thèmes universels : la peur de l’autre, l’appât du gain, la lâcheté ordinaire (« ce n’est pas mon problème ») et le côté mouton que l’on peut avoir mais aussi le courage, la résistance à l’oppression …

Cependant, cela n’empêche pas l’auteur d’avoir écrit un excellent roman d’aventure initiatique !
Le roman nous présente aussi beaucoup de personnages que l’on voit évoluer sur la durée et qui peuvent être complexes !

J’ai aimé le fait de commencer in media res (au milieu de l’histoire) : ça donne tout de suite du suspens et du rythme au récit tout en dévoilant le mystère du roman petit à petit.

Bref, un excellent roman avec plusieurs niveaux de lectures, qui se lit très vite grâce à un suspens haletant ! Et en bonus, le livre lui-même (en tout cas l’édition que j’ai acheté regroupant les deux volumes) est un bel objet imprimé à l’encre verte et avec de jolies illustrations de François Place !

vango.JPGParis, 1934. Devant Notre-Dame une poursuite s’engage au milieu de la foule. Le jeune Vango doit fuir. Fuir la police qui l’accuse, fuir les forces mystérieuses qui le traquent. Vango ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets. Des îles siciliennes aux brouillards de l’Écosse, tandis qu’enfle le bruit de la guerre, Vango cherche sa vérité.

Vango est le dernier roman de l’auteur et il n’y a malheureusement que le premier volume qui a été publié (la suite est prévue en 2011) ! L’histoire est peut-être un peu plus compliquée à suivre si on n’a pas un minimum de connaissances historiques sur les années 30 et le prélude à la Seconde Guerre Mondiale. Du coup, ce livre est peut-être pour des lecteurs un petit peu plus âgés que Tobie Lolness (13/14 ans), ou alors intéressés par l’Histoire. Les jeunes lecteurs pourraient suivre malgré tout, mais perdraient les allusions et clins d’œil historiques, ce serait dommage qu’ils ne profitent pas complètement de cet univers très riche !

On retrouve certains éléments de Tobie Lolness : un jeune garçon en fuite, le passé de Vango qu’on apprend après la scène d’ouverture, le voyage initiatique du héros… mais avec plusieurs différences !
La plus importante est celle de l’univers, comme je l’évoquais précédemment : l’histoire se passe en 1935 et met en scène des personnages historiques : j’ai moi-même appris des détails que je ne connaissais pas sur la période !
Il y a plusieurs points de vue alternés et on visite de nombreux pays, ça fait voyager ! L’atmosphère de l’époque avec la tension montante de l’Allemagne nazie est également très bien rendue !
Et j’aime beaucoup le style de l’auteur : il se lit très facilement je trouve, et il y a toujours un rythme et un suspens haletant !

Tobie Lolness parlait d’écologie sous forme de fable, on parle ici de la guerre, de la peur qui peut pousser à commettre des atrocités, de pression politique… toujours sous une forme romancée et en filigrane (donc accessible pour un public jeunesse) mais qui transparaît tout au long du roman ! On dirait que c’est une spécialité de l’auteur !

Les personnages qui accompagnent Vango, amis ou ennemis sont tous fascinants et bien construits : sa nourrice, Ethel, Hugo Eckener, le comissaire Boulard… et bien sûr le grand adversaire de Vango (je vous laisse découvrir !) !

En conclusion, un roman vraiment passionnant, avec des personnages attachants et un contexte historique bien retranscrit et utilisé !

P.S : En plus, l’auteur aime bien les prénoms significatifs : Lolness évoque les mots alone (seul) ou encore Loneliness (solitude), quant à Vango, on a dans ce prénom va et go, le même mot dans deux langues ! Moi qui aime les jeux sur la langue, ça me plaît bien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :