Philip Reeve : Mécaniques fatales et autres romans

 

mortal-engines.jpgidlg.jpglarklight.jpg

 

Connaissez vous cet auteur britannique « jeunesse » ? Je l’ai découvert il y a deux ans et l’apprécie énormément !

Philip Reeve est un écrivain et illustrateur britannique né en 1966 à Brighton. Il est spécialisé dans les romans de science-fiction et les livres pour enfants.
Bibliographie sélective

* Mécaniques fatales
* Planète Larklight
* Machinations infernales
* Arthur, l’autre légende

Il a écrit une série de romans situés dans un monde post-apocalyptique avec de la technologie steampunk (vapeur, zeppelins, bricolage et division sociale) !

 

Tout commence comme ça :

Dans un futur très lointain mais indéterminé, les villes sont montées sur roues et se pourchassent les unes les autres pour survivre. Londres roule à toute allure. Après dix ans de diète, la ville part en chasse. Mais dans ses murs, une jeune meurtrière rôde. Esther Verne s’apprête à tuer le célèbre chef de la Guilde des Ingénieurs quand Tom, un jeune apprenti, arrête son geste. Esther tombe par dessus-bord et dans sa chute, entraîne avec elle le jeune homme dans la Terra Incognita, l’océan de boue à travers lequel les villes se déplacent. Commence alors une folle aventure pour tenter de rattraper Londres… Ce roman a obtenu le prestigieux prix Smarties en 2002 et a été nominé pour le Withbread Award.

Il y a du suspens, une rythme et une intrigue très bien menés, un univers très riche (il y a 4 volumes plus une préquelle en 2 volumes pas encore traduite en Français) et des personnages très complexes, pas du tout manichéens !
Vous l’aurez compris, je suis fan de cet auteur, j’ai trouvé sa série très marquante et très bien construite !
Bon, l’ambiance est sombre et il y a des morts, c’est presque du niveau du Trône de Fer parfois, mais il y a quand même quelques lueurs d’espoir ! Et puis, c’est très bien construit, c’est presque une tragédie grecque moderne parfois !
On voit également vraiment évoluer les personnages sur la durée au cours de leurs aventures, en bien et/ou
en mal et même commettre des erreurs irréparables. Enfin,, chaque tome a une fin assez satisfaisante si on veut faire une pause dans sa lecture ! Bon, il vaut quand même mieux se rappeler des grands évènements des tomes précédents avant d’en commencer un autre.

 

Il y a une préquelle qui explique l’origine des villes roulantes. Je viens de finir de la lire et elle est très bien aussi, mais particulièrement cynique ! Je ne sais pas quand elle sortira en Français par contre …
L’auteur a aussi écrit d’autres romans : une autre série dans une ambiance victorienne steampunk (L’empire victorien dans l’espace ! ) dont les deux premiers tomes ont été traduits : Larklight trilogy. Je ne sais pas si l’ambiance est aussi réaliste (voire cynique) que dans Mécaniques fatales, mais je l’ai sur ma PAL virtuelle et essaierai de le lire l’année prochaine. Je serai également curieuse de découvrir sa version de la légende arthurienne !

 

Bref, un auteur à découvrir !

Publicités

3 Réponses

  1. Il m’attire bien celui-là, je n’en avais pas entendu parlé avant toi. Je ne sais pas pourquoi, mais l’idée de ville qui se déplace me rappelle un peu le conte russe Baba Yaga et sa maison sur des pieds de poulet. Tu vois un peu l’image que j’ai de Londre là 😀

  2. Bah au niveau métaphore, c’est tout à fait justifié ! 😉

  3. […] – La série des « Mécaniques Fatales » de Philip Reeve : un roman « jeunesse » dur et réaliste dans un monde post-apocalyptique et steampunk ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :