Les Beignets de tomates vertes : livre et film

romanbeignets.gif

cover_beignets.jpg

J’ai découvert le film puis le livre l’année dernière, à peu près à la même période. C’est vraiment le genre d’histoire idéale à voir/lire lors de périodes froides et mornes, chaleureuse et humaniste !

Voici un petit résumé de l’intrigue :

Synopsis : De nos jours, en Alabama, Evelyn Couch, femme au foyer, mène une existence monotone jusqu’à ce qu’elle rencontre Ninny Threadgood, une vieille dame extraordinaire, qui va lui redonner goût à la vie. Celle-ci lui raconte sa jeunesse, 60 ans plus tôt, à Whistle Stop, petite bourgade du sud des États-Unis. L’histoire que raconte Ninny est celle de l’amitié entre deux femmes : Idgie, forte tête, véritable garçon manqué, et Ruth, douce et remarquable cuisinière.

L’ambiance du sud des États-Unis, le traitement des Noirs avant les années 60 (ça m’a rappelé Ne tirez pas sur l’oiseau-moqueur d’Harper Lee ou le film Forrest Gump), les personnages tous bien développés, les actrices, tout y est vraiment génial ! On y retrouve aussi l’atmosphère des années 80, son matérialisme triomphant mais vide, notamment !

J’ai aimé aussi le fait que les personnages puissent parfois me surprendre comme Grady ou le Révérend.

Spoilers

Par contre, j’avais deviné très rapidement que Niny et Idgy ne faisaient qu’une et que le barbecue était très spécial !

J’ai aimé aussi la relation entre Idgy et Ruth

Spoilers

ce n’est jamais exprimé clairement, mais on sait bien qu’elles s’aiment ! Les personnages secondaires autour le savent aussi mais l’acceptent en pratiquant une politique du « don’t ask, don’t tell » !

J’aime ce mélange d’émotion et d’humour (il y a de grands moments comme les « cours » d’Evelyn) et cet optimisme qui demeure malgré toutes les tragédies qui peuvent se produire ! J’ai aussi aimé la fin :

Spoilers : jusqu’au bout j’ai eu peur que Ninny ne meurt vers la fin du film. Mais non, le film nous fait juste peur et on finit sur la profonde amitié d’Evelyn et de Niny/Idgy !

Plus que le film, le livre est un livre chorale avec de très nombreuses voix et histoires. Il y a différents narrateurs, des articles de journaux locaux …C’est toute la chronique d’une petite ville et de ses habitants, chacun à des degrés différents dans l’échelle sociale, qui nous est contée et pas seulement l’histoire d’Idgie et de Ruth (même si elles ont une place importante). Du coup, on ne s’ennuie pas, même si on a vu le film avant !
Je l’ai lu en VO et c’est un vrai plaisir de lire ce langage oralisé et familier, ces expressions du Sud des USA … La période décrite est également plus longue, on voit grandir Buddy Junior, on le voit dans sa vie d’adulte … Et la fin est légèrement différente

Spoilers : plus triste et réaliste, même si elle se termine sur une note positive avec la charmeuse d’abeilles et Evelyne qui a été transformée de manière très positive !

Un bon roman, chroniques d’une petite communauté et roman d’apprentissage pour Evelyn qui connait un gros développement.

Je vous conseille donc le film comme le livre avec un bon thé/chocolat chaud au cœur de ces températures glaciales ! Et on trouve également des recettes de cuisines dans le film comme dans le livre (en tout cas en VO). Le film propose des reccetes à succès des USA : brownie, hamburger-maison…  et les fameux beignets ! Le livre se concentre plus sur les recettes régionales : beignets de tomates vertes, tarte aux noix de pécan ….

Vous pourrez donc vous régaler avec ces deux œuvres, au sens propre comme au sens figuré !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :