La presse rôliste renaît (encore) de ses cendres !

On parle JDR aujourd’hui, ça faisait longtemps ! Hier, j’ai pu faire un tour à Saint-Michel et je suis passée à Starplayer pour y acheter le dernier numéro de la nouvelle version de Casus Belli. Pour les non-rôlistes, Casus a été LE grand magazine du JDR de 1984 à 19991. Puis, la concurrence d’Internet a provoqué sa faillite. Mais une nouvelle version a vu le jour dès l’année suivante jusqu’à une nouvelle faillite en 2006. Mais, « n’est pas mort ce qui à jamais dort », et la troisième version du magazine est parue au Monde du Jeu 2010.

CB3.jpgAlors, qu’est-ce que ça vaut ?

Et bien c’est un bon magazine avec des dossiers fouillés, pédagogiques et agréables à lire (le numéro 3 est sur le polar, pas mon genre préféré mais intéressant malgré tout, surtout les conseils pour le background des Pjs), les grosses news du monde JDR et des loisirs geeks en général sur 4 pages en format journal (idéal pour lire en mangeant : testé et approuvé !), des critiques, des scénarios… Bref, du classique, mais du bon classique !
J’ai particulièrement aimé l’article « Tenir la distance » qui parle de la conception de son personnage et de son historique et comment le jouer/dévoiler durant la partie. Cela est d’abord prévu pour le genre « polar noir », mais peut facilement s’adapter à tous les univers ! En tant que MJ, l’article « Déstructurer son scénario » pourra permettre de renouveler un peu les scénar ‘ classiques et de surprendre ses Pjs !

Autre avantage : presque pas de pubs, et celles qui sont présentes sont clairement destinées à des geeks rôlistes, donc c’est assez sympa (sauf pour son porte-feuille ! 😉 )!
Au niveau visuel, la maquette est agréable et il y a de jolies illustrations ! J’aime particulièrement le fait d’avoir marqué clairement les différentes parties du mag’ (news, dossier, scénarios…) par une page illustrée avec un mini sommaire à chaque fois : la lecture et la recherche d’informations en sont grandement facilitées !

Bilan : Un magazine sérieux et convaincant, d’un niveau professionnel avec des articles
intéressants pour les Pjs comme pour les MJs ! J’achèterai sûrement le prochain numéro et j’espère que cette troisième fois soit la bonne !

Di6dent-0.jpg

Mais Casus n’est pas le seul sur le marché ! JDRmag est toujours là (même s’il manque un peu de cohérence faute d’une équipe stable : tous les participants sont bénévoles !), même si je trouve qu’il est peut-être un peu plus destiné aux débutants qu’aux vieux routards et il y a un petit nouveau : Di6dent ! Le numéro 0 est téléchargeable gratuitement sur le site et le numéro 1 est à 3€ en PDF (pour 164 pages) ! J’ai lu le numéro 0 dans son intégralité et je l’ai beaucoup aimé ! Au niveau présentation, ils ne sont pas encore aussi au point que Casus (il faut dire qu’il est prévu pour une version papier), mais ils y travaillent apparemment ! Le ton y est un chouïa plus détendu que dans Casus (voir les interviews avec des questions assez délirantes). Pour les news, c’est un espèce de « up and down » (come dans Pensées de Ronde) : chaque rédacteur parle des nouvelles qui lui plaisent ou lui déplaisent ! C’est original, j’aime bien (et puis, mieux vaut trouver un truc original, parce qu’au niveau fraîcheur, il est impossible de battre le net !) !

On a ensuite un long dossier sur la presse et le JDR. Pour commencer, un long article très « méta » ; l’histoire des différents magazines de JDR ! On y parle aussi de divers fanzines qui existaient dans les années 90 avec interviews de leurs auteurs. On a une longue interview avec le rédacteur en chef et initiateur de la nouvelle version de Casus (à priori, le mag’ est dans de très bonnes mains !).
Ensuite, on parle de la presse dans les parties de JDR et notamment de Pjs journalistes (comment le jouer ? Comment bien l’intégrer au reste du groupe ?) qui se révèle très complet, avec un exemple de journaliste qui serait intéressant à jouer (celui du comics Transmetropolitan). Pour finir, on nous propose 3 scénarios sur ce thème.

Puis, on a 2 pages de critiques de jeux de société (avec des critiques négatives là où Casus fait du tri et ne met que des critiques plus ou moins positives). On nous présente ensuite un jeu (et ses suppléments) en détails : Yggdrasill. Le magazine propose aussi un lexique du vocabulaire viking et un scénario d’introduction.

Enfin, on a une partie qui s’intitule « De Mj à MJ » et qui commence par des conseils aux Pjs pour s’améliorer ! On a pas mal de conseils pour créer son background et l’intégrer aux projets du MJ, pour mieux jouer en groupe… Bon, au niveau background et groupe équilibrés, je n’ai pas appris grand-chose, mais cet article sera sûrement très utile à des joueurs moins expérimentés (et un rappel ne fait jamais de mal).

 

Bilan : un bon magazine avec un contenu riche dès le numéro 0 et un ton différent de celui de Casus. Pour ma part, j’ai préféré la partie du théma complète et très intéressante (et comme c’est en PDF, ils peuvent se permettre de s’étaler) ! Je vais sans doute acheter le numéro 1 surtout vu le thème central : « Où sont les femmes ? » Certains Pjs qui ne jouent que des personnages féminins caricaturaux feraient peut-être bien de le parcourir (à part l’article : inspi Adèle Blanc-Sec : j’espère qu’ils parlent de la BD et pas de la dernière catastrophe de Besson !) … 😉

 

 

Je voudrais terminer cet article en soulignant à quel point le petit monde du JDR francophone est actif et créatif, comme le montre l’apparition de ces magazines. Malgré les difficultés économiques et l’impossibilité de vivre du JDR, nous avons une création francophone de grande qualité ! Nous avons des JDR sur des thèmes variés et originaux (historiques, méd-fan originaux, arabisant, horreur, steampunk, pulp, SF post-apocalyptique ou space-opera, super-héros inclassable..) avec de beaux livres (même s’il reste parfois quelques coquilles à l’intérieur !) et des formats pratiques (j’aime particulièrement celui de John Doe) ! Pour une fois, je nous trouve même meilleurs que les Américains et les Britanniques qui font beaucoup de clones de Donjons et Dragons ou de jeux à licence rarement très marquants (Doctor Who étant une exception à mes yeux). Il y a bien quelques jeux originaux, mais proportionnellement, je trouve qu’on fait nettement moins de jeux inintéressants (c’est peut-être aussi parce que notre tout petit marché ne le permet pas) ! Ça me fait donc toujours plaisir d’acheter un JDR français ou un magazine (ça permet de soutenir le milieu sans dépenser 30 à 60 e d’un coup !) et d’aider ces petits éditeurs et passionnés bourrés de talents ! Tout le contraire des majors de la musique ou du cinéma, quoi !
Décidément, on n’est bons que dans les loisirs geeks de niche qui ne rapportent rien ou pas grand-chose : webséries, JDR, littérature SF/fantasy…

1Pour plus d’information sur l’Histoire de la presse rôliste, voire le théma du numéro 0 de Di6dent

On parle JDR aujourd’hui, ça faisait longtemps ! Hier, j’ai pu faire un tour à Saint-Michel et je suis passée à Starplayer pour y acheter le dernier numéro de la nouvelle version de Casus Belli. Pour les non-rôlistes, Casus a été LE grand magazine du JDR de 1984 à 19991. Puis, la concurrence d’Internet a provoqué sa faillite. Mais une nouvelle version a vu le jour dès l’année suivante jusqu’à une nouvelle faillite en 2006. Mais, « n’est pas mort ce qui à jamais dort », et la troisième version du magazine est parue au Monde du Jeu 2010. Alors, qu’est-ce que ça vaut ?

Et bien c’est un bon magazine avec des dossiers fouillés, pédagogiques et agréables à lire (le numéro 3 est sur le polar, pas mon genre préféré mais intéressant malgré tout, surtout les conseils pour le background des Pjs), les grosses news du monde JDR et des loisirs geeks en général sur 4 pages en format journal (idéal pour lire en mangeant : testé et approuvé !), des critiques, des scénarios… Bref, du classique, mais du bon classique !
J’ai particulièrement aimé l’article « Tenir la distance » qui parle de la conception de son personnage et de son historique et comment le jouer/dévoiler durant la partie. Cela est d’abord prévu pour le genre « polar noir », mais peut facilement s’adapter à tous les univers ! En tant que MJ, l’article « Déstructurer son scénario » pourra permettre de renouveler un peu les scénar ‘ classiques et de surprendre ses Pjs !

Autre avantage : presque pas de pubs, et celles qui sont présentes sont clairement destinées à des geeks rôlistes, donc c’est assez sympa (sauf pour son porte-feuille ! 😉 )!
Au niveau visuel, la maquette est agréable et il y a de jolies illustrations ! J’aime particulièrement le fait d’avoir marqué clairement les différentes parties du mag’ (news, dossier, scénarios…) par une page illustrée avec un mini sommaire à chaque fois : la lecture et la recherche d’informations en sont grandement facilitées !

Bilan : Un magazine sérieux et convaincant, d’un niveau professionnel avec des articles
intéressants pour les Pjs comme pour les MJs ! J’achèterai sûrement le prochain numéro et j’espère que cette troisième fois soit la bonne !

Di6dent-0.jpg

Mais Casus n’est pas le seul sur le marché ! JDRmag est toujours là (même s’il manque un peu de cohérence faute d’une équipe stable : tous les participants sont bénévoles !), même si je trouve qu’il est peut-être un peu plus destiné aux débutants qu’aux vieux routards et il y a un petit nouveau : Di6dent ! Le numéro 0 est téléchargeable gratuitement sur le site et le numéro 1 est à 3€ en PDF (pour 164 pages) ! J’ai lu le numéro 0 dans son intégralité et je l’ai beaucoup aimé ! Au niveau présentation, ils ne sont pas encore aussi au point que Casus (il faut dire qu’il est prévu pour une version papier), mais ils y travaillent apparemment ! Le ton y est un chouïa plus détendu que dans Casus (voir les interviews avec des questions assez délirantes). Pour les news, c’est un espèce de « up and down » (come dans Pensées de Ronde) : chaque rédacteur parle des nouvelles qui lui plaisent ou lui déplaisent ! C’est original, j’aime bien (et puis, mieux vaut trouver un truc original, parce qu’au niveau fraîcheur, il est impossible de battre le net !) !

On a ensuite un long dossier sur la presse et le JDR. Pour commencer, un long article très « méta » ; l’histoire des différents magazines de JDR ! On y parle aussi de divers fanzines qui existaient dans les années 90 avec interviews de leurs auteurs. On a une longue interview avec le rédacteur en chef et initiateur de la nouvelle version de Casus (à priori, le mag’ est dans de très bonnes mains !).
Ensuite, on parle de la presse dans les parties de JDR et notamment de Pjs journalistes (comment le jouer ? Comment bien l’intégrer au reste du groupe ?) qui se révèle très complet, avec un exemple de journaliste qui serait intéressant à jouer (celui du comics Transmetropolitan). Pour finir, on nous propose 3 scénarios sur ce thème.

Puis, on a 2 pages de critiques de jeux de société (avec des critiques négatives là où Casus fait du tri et ne met que des critiques plus ou moins positives). On nous présente ensuite un jeu (et ses suppléments) en détails : Yggdrasill. Le magazine propose aussi un lexique du vocabulaire viking et un scénario d’introduction.

Enfin, on a une partie qui s’intitule « De Mj à MJ » et qui commence par des conseils aux Pjs pour s’améliorer ! On a pas mal de conseils pour créer son background et l’intégrer aux projets du MJ, pour mieux jouer en groupe… Bon, au niveau background et groupe équilibrés, je n’ai pas appris grand-chose, mais cet article sera sûrement très utile à des joueurs moins expérimentés (et un rappel ne fait jamais de mal).

 

Bilan : un bon magazine avec un contenu riche dès le numéro 0 et un ton différent de celui de Casus. Pour ma part, j’ai préféré la partie du théma complète et très intéressante (et comme c’est en PDF, ils peuvent se permettre de s’étaler) ! Je vais sans doute acheter le numéro 1 surtout vu le thème central : « Où sont les femmes ? » Certains Pjs qui ne jouent que des personnages féminins caricaturaux feraient peut-être bien de le parcourir (à part l’article : inspi Adèle Blanc-Sec : j’espère qu’ils parlent de la BD et pas de la dernière catastrophe de Besson !) … 😉

 

 

Je voudrais terminer cet article en soulignant à quel point le petit monde du JDR francophone est actif et créatif, comme le montre l’apparition de ces magazines. Malgré les difficultés économiques et l’impossibilité de vivre du JDR, nous avons une création francophone de grande qualité ! Nous avons des JDR sur des thèmes variés et originaux (historiques, méd-fan originaux, arabisant, horreur, steampunk, pulp, SF post-apocalyptique ou space-opera, super-héros inclassable..) avec de beaux livres (même s’il reste parfois quelques coquilles à l’intérieur !) et des formats pratiques (j’aime particulièrement celui de John Doe) ! Pour une fois, je nous trouve même meilleurs que les Américains et les Britanniques qui font beaucoup de clones de Donjons et Dragons ou de jeux à licence rarement très marquants (Doctor Who étant une exception à mes yeux). Il y a bien quelques jeux originaux, mais proportionnellement, je trouve qu’on fait nettement moins de jeux inintéressants (c’est peut-être aussi parce que notre tout petit marché ne le permet pas) ! Ca me fait donc toujours plaisir d’acheter un JDR français ou un magazine (ça permet de soutenir le milieu sans dépenser 30 à 60 e d’un coup !) et d’aider ces petits éditeurs et passionnés bourrés de talents ! Tout le contraire des majors de la musique ou dun cinéma, quoi !
Décidément, on n’est bons que dans les loisirs geeks de niche qui ne rapportent rien ou pas grand-chose : webséries, JDR, littérature SF/fantasy…

1Pour plus d’information sur l’Histoire de la presse rôliste, voire le théma du numéro 0 de Di6dent

Publicités

Une Réponse

  1. […] amateurs créés(souvent testés lors de ces conventions  pour la première fois!)…De même, la presse rôliste ne disparaît jamais totalement et expérimente de nouveaux formats (dernièrement les mooks avec Casus Belli et Di6dent : croisement entre magazine et livre), les […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :