Critique de film : Megamind

megamind_poster_a1.jpg

 

Ce soir, première séance ciné depuis Harry Potter 6 (que j’avais trouvé correct mais sans plus, il faut dire que je suis très exigeante pour les adaptations et que je n’aime pas trop les acteurs d’Harry et de Ron. En plus j’ai dû le voir en VF. Fin du H.S). J’avais un peu peur d’être déçu, étant donné les échos contradictoire que j’avais ça et là, mais non, j’ai beaucoup aimé ! Ce n’est pas le film du siècle, mais c’est très sympa et distrayant, c’est le principal pour une sortie ciné
à mes yeux !

L’histoire : c’est une parodie de celle de Superman avec deux bébés extraterrestres envoyés sur Terre à la suite de la destruction de leur planète natale. L’un deviendra un héros qui protège une grande ville et l’autre un super vilain qui veut conquérir la même ville.

 

Ce film joue et parodie les codes des superhéros, comme Shrek l’a fait pour ceux des contes de fées et des dessins animés Disney. Il m’a aussi rappelé la mini-série Doctor Horrible Sing-Along Blog de Whedon, pour le héros désagréable (dans sa jeunesse) et le méchant sympathique. Bon, le ton est évidemment nettement plus familial, on parle d’un super-vilain d’opérette qui pratique une sorte d’anti « Top 100 des choses que je ferai un jour si je deviens un jour un Seigneur du Mal ». On pense aussi évidemment aux Indestructibles, premier dessin animé qui traitait les super-héros avec humour, mais la parodie est ici plus poussée.

C’est normal, Megamind s’inspire et parodie affectueusement les méchants des comic-books du Golden (années 40 et 50) et Silver (années 60 et 70) Age ! Et puis, ça permet de faire un film familial sans difficulté !

 

Ce film comporte de nombreux points positifs pour moi (Attention, spoilers !) :

  • les scènes d’action sont réussies les batailles sont impressionnantes et bien animées, même en 2D !
  • La musique est cool et approprié : Highway to Hell, Born to be bad…
  • L’identité secrète qu’adopte Megamind est crédible, grâce à sa montre hologramme. C’est un des points qui me dérange toujours dans les comics et les films de super-héros classiques : comment est-ce que personne ne le reconnaît avec un déguisement aussi ridicule ?!?!
  • La « demoiselle en détresse » ne l’ai pas tant que ça et est le personnage qui a le plus de bon sens dans ce film ! Elle n’est pas passive et se bat pour ce en quoi elle croit (même si le final exige qu’elle soit retenue prisonnière) !
  • Et puis, comment ne pas apprécier quelqu’un qui, dans son enfance, a été un intello toujours choisi le dernier en sport à l’école ? 😉

     

Après, comme je l’ai déjà dit, ça reste un film familial avec des valeurs classiques : le pouvoir de l’amour, ne pas juger/rejeter quelqu’un à cause de son apparence, la possibilité d’une rédemption, le fait de pouvoir choisir son destin…

Il ne faut pas y chercher la noirceur ou la profondeur philosophique de V pour Vendetta ou de Watchmen ! Cependant, j’ai trouvé qu’il y avait plus de bonus pour les adultes (humour, références) que dans Raiponce, qui reste un Disney très classique sans chansons inoubliables !

En résumé, je vous conseille ce film si c=vous connaissez et appréciez un minimum les codes des univers de super-héros et que vous souhaitez passer un très bon moment de détente et de fun !

 

Dans la catégorie : « Encore des raisonde préférer la VO à la VF, même si c’est un film d’animation » :

  • La traduction du nom du bras droit du méchant. Son nom est « Minion » en VO, en référence aux « evil minions » des Seigneur du Mal. On pourrait le traduire par « serviteurs démoniaques », même s’il manque la notion de loyauté aveugle/servilité que possède le mot « minion ». En VF, sans doute pour des raisons de synchronisation, il a été rebaptisé « Nounou ». On perd toute la référence ! Malheureusement, les sous-titreurs ont repris ce nom, alors qu’il avaient là l’occasion de donner une traduction plus fidèle comme « Serviteur » ou « Servile » !
  • L’accent alien de Megamind, qui le rend reconnaissable. Je me demande ce qu’ils ont trouvé en VF pour transposer cet accent ! C’est le même problème que dans Shrek avec Robin Hood/Robin des Bois qui a un accent français ridicule et hyper-caricatural : impossible de rendre tout le sel comique, même avec une transposition de langue !

 

Si je devais mettre une note, je lui donnerai 7,5/10 !

P.S : Seul regret : la salle était petite et très pleine (pourtant il est sorti il y a quelques semaines et c’était de la VO, mais bon, on était aux Halles), du coup ma sœur et moi avons du nous séparer. On a donc pas pu dire du mal échanger des commentaires ironiques hautement spirituels sur les prochains films qui sortent : Gigola (une BA en deux fois, quelle trouvaille ! Juvabien !), The Green Hornet ou Sex Friend ! Que de futurs chef-d’œuvres en perspective !

P.P.S. : Demain, je vous parlerai des endroits que j’apprécie particulièrement à Paris !

Publicités

3 Réponses

  1. Un film que j’ai beaucoup aimé, je l’ai trouvé très original, pour ma part il valait au moins 8/10, c’est dire comme je suis plus généreuse que toi 😉

  2. Au niveau émotionnel, je suis tout à fait d’accord, mais il faut admettre que le scénario est assez prévisible, même si cette parodie affectueuse est exécutée avec classe !

  3. […] me parlaient régulièrement et qu’ils avaient adoré et qu’ils préféraient à Megamind (qui m’avait beaucoup plu)  ! Je l’ai trouvé réussi et sympathique, mais pas si […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :