Charles Dickens : Nicholas Nickleby

 

nicholas-nickleby.jpgNicholas-Nickleby-B00009MEJ4-L.jpg

 

J’ai finalement fini Nicholas Nickleby, un des romans de l’auteur que je n’avais pas encore lu.

J’ai apprécié ce livre, mais il ne fera pas partie de mes préférés de l’auteur.

En effet, c’est un des premiers romans de Dickens (le deuxième après The Pickwick Papers) et on sent encore les défauts de jeunesse de l’auteur.

Le plus gros problème du roman, ce sont ses nombreuses longueurs. Dickens veut dénoncer beaucoup de travers par la caricature, mais cela rend l’intrigue un peu lâche, perdue au milieu de ces multiples anecdotes sur des personnages très secondaires ! Je pense à Mr Mantalini, au passage sur le théâtre … Dickens semble les avoir écrits pour prouver que son opinion est la bonne, en les liant de manière très superficielle à l’intrigue ! Il faut dire que je préfère une grande intrigue générale à une suite de petites anecdotes et n’ai pas trop aimé The Pickwick Papers !

Ensuite, si Dickens est généralement un grand caricaturiste, je l’ai trouvé un peu répétitif par moment dans cet ouvrage. Il insiste très souvent sur la vanité de Mrs Nicleby et toujours de la même manière ! Et puis, l’aspect manichéen des personnages est ici très perceptible : Ralph Nickleby le méchant jusqu’au bout, Nicholas le héros parfait, Kate toujours irréprochable …

C’est d’ailleurs quelque chose qui m’agace chez Dickens : sa vision des femmes. Soit ce sont des anges de douceur et de bonté passifs qu’il faut sauver (Kate, Madeline, Agnès, Fanny …) ou ce sont des mégères manipulatrices ! Quelques personnages secondaires échappent à ces deux extrêmes, mais ce sont des exceptions ! Certes, il a la vision de son époque, mais c’est pénible à lire pour une lectrice moderne !

On sent aussi le côté très patriarcal de la société, quand Nicholas et sa sœur refusent la possibilité du bonheur (par un mariage), parce qu’ils n’ont pas l’accord des gardiens des personnes concernées ! Les personnages principaux passent un bon bout de temps à vouloir se sacrifier et jouer les martyrs pour l’honneur, les convenances …

Le roman a aussi un rythme déséquilibré : tout le milieu du roman est assez mou, il ne se passe pas grand chose et tous les coups de théâtre, résolutions d’intrigues… sont concentrés dans les 100/150 dernières âges (sur presque 800 !) !

Cependant, le roman a aussi des points positifs : le passage sur le pensionnat du Yorkshire absolument glaçant et réaliste, la présentation ironique de Ralph Nickeby en introduction (et la critique du capitalisme)… on sent déjà en germe tout le potentiel de Dickens, mais son style n’est pas encore totalement affirmé et affiné !

Intéressant à lire pour les amateurs de l’auteur, mais pour le découvrir, je vous conseillerais plutôt David Copperfield (mon préféré, un héros sympathique et faillible, des personnages secondaires drôles et attachants… Mythique !), Oliver Twist (pour ses personnages secondaires et sa dénonciation de la pauvreté), Little Dorrit (caricature des nouveaux riches, modernité par rapport aux banques …), Bleak House (dénonciation de la lenteur et de l’absurdité de la justice, personnages plus nuancés que d ‘habitude)…

Un dernier mot sur l’adaptation de 2002 du roman : elle est agréable à regarder, à l’image du roman qui est généralement agréable à lire. Elle est pragmatique et coupe une bonne part des intrigues secondaires du roman (elle fait 132 minutes seulement), mais coupe aussi malheureusement quelques-uns des bons passages et personnages du romans !

Le casting est honorable, sans plus : je n’ai pas trouvé Charlie Hunman inoubliable en Nicholas. De même Anne Hataway ne signe pas ici son meilleur rôle dans la peau de Madeline (il faut dire que le matériau d’origine ne l’aidait pas !) ! J’ai préféré les personnages secondaires : Ralph Nickleby, Smike, Mulberry … Cependant, l’histoire reste agréable à suivre et le rythme assez soutenu grâce aux coupes effectuées. Un period drama hollywoodien acceptable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :