Bilan littéraire 2010 : première partie

Tous les livres qui ne sont pas rentrés dans le top d’hier mais qui m’ont quand même beaucoup touchés !

 

Catégorie : autre

Le tome 2 des Quatre de Baker Street de Jean Dijan : Une histoire très bien menée (l’enquête est plus complexe que dans le tome 1), une ambiance victorienne très bien rendue, des dessins très beaux, ce deuxième tome confirme le potentiel du premier !

The Sandman: Dream Hunters de Neil Gaiman : je voulais me lancer dans cette série de comics depuis longtemps, mais j’étais assez intimidé par le nombre de tomes. Et puis, on m’a dit que ce tome était à part et pouvait se lire comme un one-shot, donc je me suis lancée. Et j’ai bien fait, c’est un suberbe roman graphique (120 pages) ! L’histoire est un conte raconté comme un conte japonais (même si Gaiman l’a en grande partie inventé) et accompagné d’illustrations de Yoshitaka Amano (qui a participé aux Final Fantasy, entre autres). C’est vraiment poétique, tragique et beau, les illustrations collent parfaitement à l’histoire racontée, bref, je vous le recommande même si vous n’êtes pas amateurs de comics !

Catégorie : nostalgie

The Penderwicks (tome 1 et 2)de Jeanne Birdsall : j’ai adoré cette série qui rappelle vraiment l’enfance, les vacances à la campagne (avec mésaventures !), les relations entre soeurs… et les clins d’oeil aux romans jeunesse classiques : petit garçon maltraité, méchant beau-père… Le deuxième parle plus de leur vie quotidienne, des sentiments exacerbés que l’on peut avoir pour des petites choses, de relations amoureuses compliquées… mais est tout aussi agréable ! Ces livres basés sur l’humour et l’émotion sont très agréables à lire et mettent de bonne humeur !

Catégorie : SF/fantasy

La saga Vorkosigan de Lois Mcmaster Bujold : une série de SF vraiment agréable à lire ! Le héros est humain, il a ses défauts, mais il n’est pas passif, il a parfois des plans de PJ, et c’est un stratège et baratineur hors-pair. On ne s’ennuie jamais avec lui, la moindre mission de routine lui permet de mettre à jour des complots mortels !

Le nom du vent de Patrick Rothfuss : Un excellent ouvrage de fantasy, entre high et low-fantasy. Le personnage principal est une légende vivante qui se cache et qui raconte finalement sa véritable histoire. Le héros se moque souvent gentiment des canons du genre « si on était dans une de ces histoires héroïques, voilà ce qui se passerait, mais ce n’est pas le cas ». On a un héros à la fois humain et héroïque, qui peut avoir des traits de génie ou commettre des fautes graves ! Sa vie est fascinante et j’ai hâte de lire la suite ! Il y a des tragédies, une histoire d’amour, de l’humour…

Hunger Games de Suzanne Collins : un concept classique mais efficace (The Running Man ou Battle Royal, par exemple), une héroïne attachante (même si parfois un peu trop naïve et résignée), ! L’histoire est simple et le style sans fioritures, mais on n’a pas le temps de s’ennuyer une seconde, il y a beaucoup d’action et le rythme est intense ! Et si elle se pose des questions sur ses sentiments, cela ne prend pas toute la place, il y en a juste ce qu’il faut et ses sentiments et leur évolution sont logiques tout comme les interrogations de l’héroïne ! La séparation entre privilégiés et exploités, la télé-réalité (et la rebellion qui couve) évoquent aussi Wang, et les personnages masculins sont bien développés, surtout dans le tome 2.  Le livre n’hésite pas non plus à montrer la violence de cet univers !

The Time traveller’s wife/Le temps n’est rien d’Audrey Niffenegger : une histoire d’amour bien écrite sur fond de SF avec des concepts temporels stricts mais logiques ! La narration ne suit pas un ordre chronologique, on s’interroge sur le destin/la fatalité… un livre touchant qui fait réfléchir !

Replay de Ken Grimwood : un homme meurt à l’âge de 50 ans, mais son esprit se retrouve propulsé dans son corps de 20 ans. Le concept est le même qu’Un jour sans fin, mais sur 3 décennies ! Que feriez-vous si vous pouviez réecrire votre vie ? Faut-il tenter de changer la grande Histoire ?

Catégorie : jeunesse

Tobbie Lolness de Timothée de Fombelle : vous savez déjà que j’adore cet auteur (voir ici), et cette histoire a l’avantage d’être terminée ! Elle est aussi peut-être un peu plus accessible aux plus jeunes (c’est un roman d’aventures dans un univers fantasy allégorique, pas d’Histoire qui s’en mêle), mais traite de thèmes universels et a la même belle écriture que Vango !

Fever Crumb et A Web of Air de Philip Reeve : ces deux livres sont une préquelle à l’histoire de Mécaniques fatales. Il y a toujours beaucoup de rythme et de suspens et un univers intéressant. Les personnages sont presque tous gris, et l’ambiance souvent déprimante, vous êtes prévenus !

Le livre des choses perdues de John Connolly : une réécriture des contes de fées, en gardant les côté cruel des contes traditionnels et en y ajoutant des problèmes familiaux et un héros très faillible ! L’univers des contes où arrive le héros est fascinant et l’histoire n’a que peu de temps morts !

Ella l’ensorcelée de Gail Carson Levine : un réécriture moderne et féministe de Cendrillon, pleine d’humour !

Catégorie : humour

The Eyre Affair de Jasper Fforde : un univers où la littérature tient la première place et où une sortie au théâtre provoque autant de passion qu’un match de foot dans notre monde ! Il y a évidemment de nombreux clins d’oeil à Jane Eyre (l’auteur joue avec l’intrigue du roman, des manipulations temporelles timey-wimey, un univers de SF avec une bose dose de dystopie… A lire si vous aimez la littérature, la SF, la méta-fiction, l’humour…

Timbré de Terry Pratchett : j’adore Pratchett et j’adore les gentlemen-cambrioleurs et autres arnaqueurs non-violents ! L’intrigue de ce livre ne pouvait donc que me plaire et les personnages secondaires sont bien construits ! J’aime beaucoup le collectionneur d’épingle et le golem bien sûr ! On y parodie ausii les hackers ! Bref, une bonne cuvée du Disque-Monde !

The Uncommon Reader: A Novella d’Alan Bennet : la Reine-mère de Grande-Bretagne devient un rat de bibliothèque et néglige ses apparitions publiques ou alors, elle ne parle que de livres avec ses interlocuteurs ! Non seulement l’auteur rend hommage à la lecture tout en se moquant gentiment des habitudes des lecteurs/lectrices acharnés que nous sommes, mais il parodie aussi la famille royale et son entourage, le ton avec un humour délicieusement british !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :